Les BDO, Big Dumb Objects


B.D.O. = Big Dumb Object. On traduit habituellement en français par le sigle GTS, pour Grand Truc Stupide, [cf. « Le Science fictionnaire » de Stan BARETS.] Un sous-genre de la SF qui a connu son (...)

 

La Mélancolie du Futur


Une vieille chanson, une chanson incroyablement vieille qui était déjà vieille quand on l’avait forgée, émergea de quelque recoin oublié de son cerveau. Et il fut surpris de la trouver là, surpris de (...)

 

drogSF : stupéfiantes fictions


LA DROGUE DANS LA SCIENCE-FICTION

 

La SF jeunesse


Au rayon des idées reçues science-fiction et littérature jeunesse font forcément bon ménage, d’ailleurs c’est bien connu, la SF est une littérature immature réservée aux enfants. Au-delà des clichés, sur (...)

 

La SF à l’école


Affirmer aujourd’hui que la littérature de science-fiction n’a pas droit de citer à l’Ecole, ce serait nier les évolutions de ces dernières années. Certes, la place qui lui est réservée peut sembler bien (...)

 

SF et Polar, d’Edgar POE à Michael M. SMITH


Polar et SF ont tant en commun ! Considérés longtemps comme des sous-littératures, voire des littératures de gare, ces deux mauvais genres gagnent peu à peu leurs lettres de noblesse. Lire du polar (...)

 

MANGA et SF, le choc des cultures


Le terme manga vient du japonais man qui signifie « involontaire » ou « dérisoire » et de ga, « dessin ». Un manga est donc un « dessin dérisoire »... et en ces temps où les rayons mangas grignotent peu à (...)

 

SF & LANGAGE : la SF est-elle douée pour les langues ?


La Science Fiction et les sciences du langage ont un point commun : ce sont de grandes exploratrices. La SF n’hésite pas à s’aventurer sur les terres d’autres littératures comme les romans policiers, (...)

 

SF et Terrorisme : Nouvelles Terreurs


Attentats de New-York, de Madrid, d’Irak... les terrorismes refont surface. Quelle lecture la science-fiction donne-t-elle de ces phénomènes violents, dans des ouvrages décrivant un futur extrêmement (...)

 

Humour et SF : quand la SF se fend la pipe !


La SF passe souvent pour une littérature sérieuse, ce qui n’est pas faux. Mais elle recèle néanmoins une bonne quantité d’auteurs qui se sont bien marrés et ont bien fait rire leurs lecteurs. En les (...)

 
 

Sexe et SF : la fin des tabous


Depuis Jules VERNES et H.G.WELLS jusqu’aux années 50, la SF s’est toujours montrée très pudique, voire carrément prude, si l’on excepte les couvertures parfois suggestives des pulps. Philip José FARMER (...)