EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 03/07/2010

Ados sous contrôle de Johan Heliot

RÉÉD. MANGO / AUTRES MONDES, AOÛT 2009
1ERE ÉD. : FÉV.2007

Par MeTaL_PoU

Remarqué dès son premier roman, La lune n’est pas pour nous, le prolifique Johan Heliot a, depuis, maintes fois tâté de la littérature pour la vire jeunesse. Pour les dix ans de la collection « Autres Mondes », Ados sous contrôle, initialement paru en 2007, est mis en avant en ce mois de juin 2010. L’occasion de revenir sur ce titre, une des meilleures ventes de la collection, et lauréat de deux prix.


Ados sous contrôle commence par un incipit coup-de-poing : l’enlèvement de Lou, une adolescente des quartiers in – les plus aisés –, sous le regard complice et un peu coupable de ses parents. Trop rebelle au goût de ceux-ci – en pleine crise d’adolescence, elle fume de l’herbe et se désintéresse du lycée –, l’adolescente est mise de force en camp de redressement. Avec elle, d’autres jeunes, pour la plupart des quartiers out, sont soumis à de multiples épreuves et brimades censées les remettre dans le droit chemin. Parmi eux, un groupe étrangement docile sort du lot : les APO. Pour Lou, il n’y a qu’une seule issue : la fuite. Mais c’est sans compter sur l’ingéniosité de Patrick Drake, son inquiétant mentor, qui semble anticiper toutes les actions de l’adolescente.

À partir de camps paramilitaires existant aux USA et visant à transformer des adolescents rebelles en individus dociles – il cite même des sources documentaires – l’auteur imagine le futur des politiques sécuritaires actuelles, en particulier celle de l’idée que les futurs délinquants sont repérables dès la petite-enfance [1]. Le camp de redressement où est enfermée Lou n’est en fait qu’un laboratoire testant une méthode permettant de contrôler les jeunes « à problème » en leur implantant une puce dans le cerveau. Pour cela, Patrick Drake va jusqu’à acheter les adolescents, futurs cobayes, à leurs familles pauvres.

Au départ fausse rebelle issue d’un milieu privilégié, Lou se rend compte peu à peu des problématiques des quartiers out. Quand elle réussit finalement à s’enfuir, elle est bien décidée à révéler la vérité sur ces camps, malgré les pressions et menaces. Pour cela, elle va aider un cyber-journaliste, Muna Katz, Hells Angel ventripotent, extravagant et attachant.

Johan Heliot maîtrise de bout en bout son sujet, sans donner de leçon, et livre un roman d’aventure, efficace, prenant et plein de suspense. Ne passant rien sous silence – ni le côté obscur de chaque personnage, ni la violence –, il met en place avec intelligence son intrigue. Avec Ados sous contrôle, il n’a pas à pâlir face à d’autres bons romans de science-fiction pour ados comme Uglies de Scott Westerfeld ou La Déclaration de Gemma Malley.


COMMANDER

C’est un véritable appel à la vigilance que lance Johan Heliot dans ce roman d’anticipation savamment maîtrisé. Hautement recommandable, donc. Tout comme sa suite, Secret ADN, paru dans la même collection.



NOTES

[1] Voir pour cela l’expertise de l’Inserm de 2005 visant à repérer les comportements « à risque » dès la maternelle.