EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Ingénieur en mathématiques de l’Université de Cambridge, docteur en aéronautique à l’Université de Southampton, aujourd’hui professeur en mathématiques et en physique, Stephen BAXTER fut également candidat astronaute en 1991 pour rejoindre la station Mir... en vain cependant.

Bref BAXTER est un scientifique, un vrai. Et de sa part, on ne pouvait guère s’attendre qu’à de la SF hard-science pure et dure - ce qui ne l’empêche pas d’être très imaginative.


DE LA TERRE A LA LUNE... ET AU-DELA

Sa première nouvelle publiée, « The Xeelee Flower », vendue au magazine Interzone en 1986, ouvrait une histoire du futur qui vient d’être rassemblée dans le recueil Vacuum Diagrams [1997].

Depuis, le Cycle des Xeelees s’est étoffé de quatre romans et d’une douzaine de nouvelles qui couvre toute le futur de l’humanité [salué par la critique anglo-saxonne, il n’a pas encore été traduit en français].

BAXTER est écrivain à plein temps depuis 1995, après le succès, critique et populaire, des Vaisseaux du temps.

Son sujet de prédilection : la conquête spatiale, le même que celui du roman Voyage. Il a également une passion pour tout ce qui concerne la NASA et ses échecs [il a fait des recherches historiques assez poussées, et se permet de critiquer ouvertement l’Agence spatiale américaine.]

Stephen BAXTER a publié une douzaine de romans et n’est traduit en France que depuis quelques années. Il est aussi connu pour ses réécritures de H.G. WELLS [The Time Ships est une suite de La Machine à explorer le temps].

Il a écrit deux romans de SF à destination des ados : Gulliverzone et Webcrash. Son dernier roman, baptisé Évolution, doit sortir l’an prochain.

Le numéro trois d’Étoiles vives, paru en mars 1998, lui est consacré.

Stephen BAXTER est marié et vit dans le Buckinghamshire. 



Lire la critique

COMMANDER

Singularité, de Stephen Baxter

[Timelike Infinity, 1992]

An 5274 de notre ère, l’humanité fait ses débuts dans la société galactique.
Extra-terrestres, voyages dans le temps, batailles spatiales, Stephen Baxter use de tous les poncifs de la SF et livre avec Singularité un space opera astucieux, amorce d’une des œuvres les plus ambitieuses du genre.

 

Lire la critique

COMMANDER

Déluge de Stephen Baxter

[Flood, 2008]

On a souvent dit de la science-fiction britannique qu’elle aimait jouer des thèmes catastrophistes (voyez par exemple ici). Stephen Baxter ne fait pas mentir le lieu commun, lui qui entame, avec son nouveau roman, un cycle dans lequel il submerge notre pauvre planète sous les flots furibonds du déluge…

 

Lire la critique

COMMANDER

Le Cycle des Xeelees, T.1 - Gravitéde Stephen Baxter

[Raft, 1991]

Bien que les années deux-mille voient les traductions françaises suivre et rattraper plus ou moins bien les parutions de Stephen Baxter, il reste encore pas mal de trésors de ce très estimé auteur à exhumer. Dont celui-ci, peut-être celui que les fans attendaient le plus : le cycle des Xeelees, la première série de Baxter, ouverte par rien moins que son tout premier roman : Raft [radeau], en français Gravité le bien nommé.

Et il aura donc fallu pas moins de dix-sept ans pour que ce volume soit enfin disponible, traduit, chez nous. On ne l’espérait plus que furtivement, dans d’intimes rêves secrets inavoués... et soudain le Bélial l’a annoncé ! Y croyant à peine, on a commencé à trépigner d’impatience en bavant, tandis que les derniers mois nous paraissaient plus longs que toutes les années précédentes. Mais nous voilà finalement récompensés pour notre patience : il est là, dans nos mains, tout beau, alléchant, prometteur... Une dernière révérence à l’éditeur qui a rendu cela possible avant de plonger, inéluctablement attiré vers le fond du puits de gravité...

 

Lire la critique

COMMANDER

« Evolution » de Stephen BAXTER

[« Evolution », 2003]

Cette chronique pourrait se résumer en un seul mot, et vous sauriez à quoi vous en tenir : "ambitieux". Aucun adjectif ne convient mieux à ce roman retraçant l’histoire de l’évolution de l’être humain et de l’intelligence en général, depuis les derniers dinosaures jusqu’à un lointain futur...

Réussi ou tiré par les cheveux ? A vous de voir mais, en tous cas, passionnant...

 

Lire la critique

COMMANDER

« Origine : Les Univers Multiples T. 3 » de Stephen BAXTER

[« Manifold : Origin », 2001]

Avec Origine, l’écrivain britannique Stephen BAXTER vient clore sa trilogie des « Univers multiples » entamée avec l’excellentissime Temps, et poursuivie avec un Espace très correct, quand bien même beaucoup moins enthousiasmant.
Nous y suivrons ainsi un troisième avatar de l’astronaute frustré Reid Malenfant, lancé dans une aventure folle reposant à nouveau pour une part sur le paradoxe de Fermi...

 

Lire la critique

COMMANDER

« Espace : Les Univers Multiples T.2 » de Stephen BAXTER

[« Manifold : Space », 2001]

Avec Temps, Stephen BAXTER nous avait donné à explorer un monde dans lequel la Terre était le seul berceau de vie, et s’interrogeait sur la raison d’être de l’humanité dans un tel univers. Changement de tome, changement d’univers : Espace n’est pas une suite, mais plutôt une autre version du même livre, dans un contexte radicalement différent...

 

Lire la critique

COMMANDER

« Temps : Les Univers Multiples T.1 » de Stephen BAXTER

[« Manifold : Time », 1999]

« Bien sûr, Emma savait que Reid Malenfant - son astronaute raté d’ex-mari, et son patron actuel, achetait des moteurs de navette spatiale et les mettait à feu dans le désert californien. Elle croyait que ça faisait partie d’un plan compliqué de traitement des déchets.
Elle ignorait qu’il avait l’intention d’utiliser les fusées pour se rendre dans les astéroïdes.
Pas avant que Cornélius Taine ne lui en parle.
De cela, et de bien d’autres choses encore. »

 

Lire la critique

COMMANDER

« Les enfants de la destinée », Tome 1 : « Coalescence », de Stephen BAXTER

["Destiny’s Children", T.1 "Coalescent", 2003]

Un an après « Evolution », gigantesque fresque qui retraçait 565 millions d’années d’évolution de l’humanité, Stephen BAXTER récidive sur le même thème avec « Coalescence », premier tome des « Enfants de la destinée ».

 

Lire la critique

COMMANDER

"Titan" de Stephen BAXTER

["Titan", 1997]

La hard science n’est plus très à la mode ces dernières années, dépassée par le renouveau du space opera et par une science-fiction davantage tournée vers l’imaginaire que vers les sciences dures. Qu’à cela ne tienne, il existe encore quelques écrivains forcenés, adeptes des équations mathématiques et du vocabulaire technique, et parmi ceux-là, Stephen BAXTER est sans doute l’un des plus talentueux. C’est la raison pour laquelle on se réjouit qu’après "Voyage", les éditions J’ai lu aient décidé de rééditer "Titan".

 

Lire la critique

COMMANDER

« Poussière de lune » de Stephen BAXTER

[« Moonseed », 1998]

Le récit prend pour point de départ ces échantillons de Lune collectés par les astronautes américains, puis conservés et oubliés dans leurs conteneurs.

86047, un bloc lunaire, est confié à l’attention du géologue Henry Meacher, et par un concours de circonstances, quelques fragments de celui-ci sont répandus sur un cône volcanique éteint à Edimbourg. C’est le début d’un enchaînement cataclysmique.

 

Mr.C