EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


UTOPIE SOCIALISTE EN SF


Julian West se réveille en l’an 2000 après un sommeil de cent treize ans et découvre une Amérique pacifiée, unifiée, homogénéisée, où toutes les entreprises ont été remplacée par le « Grand Trust », qui possède, gère et fait fructifier la totalité de l’activité économique, sociale et politique.
C’est avec cet argument étonnant, prémonition idéaliste de la Russie des Soviet, qu’à 38 ans, Edward BELLAMY se fait remarquer comme un auteur original aux idées iconoclastes. Son roman utopique, Looking backward [Cent ans après ou l’an 2000] détonne en 1888, époque où la Révolution industrielle bat son plein de l’Europe aux Etats-Unis.

Edward BELLAMY n’est pourtant pas un intellectuel ni un révoltionnaire : né à Chicopee Falls dans le Massachusetts. d’un père pasteur baptiste, sorti du système scolaire ans aucun diplôme, journaliste puis auteur de roman sentimentaux ou historique, il surprend avec cette utopie du collectivisme heureux et trouve un vaste public.
A l’époque de sa parution, le livre n’était devancé dans la liste des best sellers que par deux titres : La case de l’oncle Tom de Harriet Beecher STOWE et par Ben Hur de Lewis WALLACE.

Looking backward a influencé de nombreux penseurs américains tels le philosophe John DEWEY, le socialiste Eugène DEBS, le sociologue et économiste Thorstein VEBLEN et bien d’autres encore. Quelques « Bellamy Club » émergèrent même outre Atlantique afin de véhiculer les idées de l’ouvrage. Il inspira aussi plusieurs communautés utopiques.

BELLAMY est considéré comme l’un des précurseurs de l’économie distributive dont l’idée principale est que nous sommes tous co-héritiers du fruit du travail des générations précédentes.
Dans la suite de son roman à succès, Equality [Égalité, 1897], BELLAMY s’attache à la dénonciation du profit.

Les éditions L’âge d’Homme ont réédité Cent ans après ou l’an 2000 en 2008, sous le titre Futur antérieur.

Edward BELLAMY a succombé de la tuberculose dans sa maison d’enfance à Chicopee Falls. Il avait 48 ans.


> A VOIR : Une version en ligne, intégrale et gratuite, de Cent ans après ou l’an 2000 est disponible sur le net dans une traduction de Paul REY.



Lire la critique

COMMANDER

Le futur antérieur de Edward Bellamy

[Looking backward, 1888]

Il était honteusement absent ou rarement mentionné dans les bibliographies concernant les précurseurs du genre : les éditions L’âge d’homme ont osé rééditer Le futur antérieur de Edward Bellamy, paru pour la première fois en français en 1891 sous le titre : Cent ans après ou l’An 2000.
C’est à se demander comment un tel ouvrage put rester si longtemps au placard, tant il fourmille d’idées. Au-delà de sa valeur pour le "patrimoine de la SF", son intérêt sociologique est particulièrement intéressant.

 

Pegase