EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Informaticien, le petit prodige de la nouvelle génération, développe une SF souvent qualifiée de "mathématique", non pas tant parce qu’elle serait saturée d’équations, mais plutôt pour sa méticuleuse rigueur d’esprit et son érudition scientifique.


LE BOSS DES MATHS

CHIANG est le fils de deux émigrés taïwanais dont les familles avaient fuit la Chine communiste. Un papa professeur d’ingéniérie + une maman bibliothècaire = un jeune Ted diplômé d’informatique et grand lecteur de SF.

Dans son premier texte, "La Tour de Babylone", CHIANG imagine un monde dans lequel la cité antique entreprend la construction d’une Tour qui toucherait la voûte céleste - et y parvient !

Il peine à vendre cette première nouvelle. Mais après plusieurs années de lettres-types de refus de la part des éditeurs, et un passage par l’atelier d’écriture Clarion, le texte est enfin vendu. Mieux que cela : il est primé par le Nebula, honneur rare pour un jeune auteur.

Malgrè ce succès, CHIANG n’est pas prolixe : de lui on ne connaît à ce jour qu’une dizaine de nouvelles... et aucun texte long. On ne peut que le regretter : chacune de ses histoires développent des intrigues très originales, guidées par des interrogations logiques, linguistiques ou théologiques très élaborées.

Hard-science ? Oui, parfois. Et le raisonnement est parfois poussé assez loin pour perdre en route quelques lecteurs. Mais pour peu qu’on fasse quelques efforts, on en ressort avec le sentiment d’avoir gagné en intelligence.

L’équation CHIANG [hard science audacieuse + une certaine froideur du ton] pourrait laisser penser que nous nous trouvons face à un nouveau Greg EGAN - un auteur qu’il avoue admirer d’ailleurs. Mais cela est faux : CHIANG a pour lui une originalité supplémentaire : des thématiques théologiques récurrentes qui font de nombres de ses nouvelles une interrogation sur l’existence de Dieu.

Le monde de la SF américaine à su reconnaître le talent du jeune auteur, qui est déjà enseveli aux Etats-Unis sous une montagne de prix : John Campbell New Writer Award et Nebula pour « Tower of Babylon » en 1992, un deuxième Nebula et le Theodore Sturgeon Memorial Award en 1998 pour « Stories of Your Life », le Locus Award pour « Hell Is The Absence Of God » en 2001...

Ted CHIANG est-il un futur grand auteur ? Rien n’est gagné : l’homme publie si rarement, et se fait si discret que l’on ne peut garantir la parution, un jour, d’un premier roman...



Lire la critique

COMMANDER

La Tour de Babylone de Ted Chiang

["Stories Of Your Life and othersª, 1991/2002]

En huit nouvelles, Ted Chiang navigue du récit humaniste au technothriller débridé, du drame personnel à l’uchronie décalée, du récit gothico-romantique à l’anticipation socio-scientifique...

Un exercice de style permanent et éblouissant. Chiang surprend par sa maîtrise, son érudition, et cette tournure d’esprit mathématique qui le caractérise.

 

Mr.C