EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Le Papa de "Tête d’épingle"


Jeune, Clive BARKER découvre une anthologie de textes d’horreur regroupant les plus grands noms du genre. Il decide plus tard d’écrire "une grande oeuvre", Le Livre de sang ou les contes macabres, recueil d’histoires de terreur qu’on déchiffre dans les signes tracés sur la peau d’un jeune homme qui osa défier les forces du Mal.

Le premier Livre de sang est constitué de cinq nouvelles dont La Truie, histoire d’une truie gargantuesque et anthropophage.

Clive BARKER excelle à imaginer et animer des univers parallèles au nôtre, habités par des créatures qui ne sont souvent monstrueuses que par rapport à nos critères humains, mais qui possèdent leur logique et leur cohérence.
Leur particularités physiques, souvent complexes et horrifiques, ne sont que les signes extérieurs d’une culture ou d’une tradition qui nous échappent. Néanmoins, cela peut déboucher sur l’horreur la plus totale.

Riche et célèbre, encensé par le grand prêtre de l’horreur-best-seller, Stephen KING lui-même, Clive BARKER s’est aussi lancé dans le cinéma : son premier film, Hellraiser, fut un grand succès auprès du public. Il met en scène l’ouverture d’un passage entre notre monde et une dimension infernale peuplée de monstres plus terrifiants les uns que les autres, en particulier le fameux "Pinhead", en français "Tête d’épingle", personnage au visage criblé de clous.

Le deuxième film de BARKER, Cabal, n’a pas eu le même succès, mais il faut dire qu’il était plus confus et moins original.
BARKER a adapté également Le Livre de sang et Cabal en bande dessinée, signant les scénarios et confiant le dessin à divers artistes américains ou anglais, dont Scott HAMPTON et Craig RUSSEL.

Les dernières nouvelles de Clive BARKER viennent de l’univers des jeux vidéos : il a signé les scénarios de Undying [adapté d’un de ses romans] et plus récemment de Jericho, un FPS [1] dans lequel un commando de spécialistes des forces occultes plonge dans les entrailles nauséuses d’une cité moyen-orientale où s’embusquent d’atroces créatures sanguinolentes de chair et de ferraille...


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


LES SIX RECUEIL DE NOUVELLES DE LA SERIE "LIVRES DE SANG" :

  • "Livres de sang" Tome 1 ["The Books of Blood", 1984] [REED. FOLIO SF]
  • Tome 2 : "Une course d’enfer" [REED. FOLIO SF / MAI 2001]
  • Tome 3 : "Confession d’un linceul" [REED. FOLIO SF / OCT. 2003]
  • Tome 4 : "Apocalypses" [REED. FOLIO SF / DEC. 95]
  • Tome 5 : "Prison de chair" [REED. FOLIO SF / OCT. 2003]
  • Tome 6 : "La mort, sa vie, son oeuvre" [REED. FOLIO SF / JANV.85]

ROMANS :

"Imagica" ["Imajica", 1991]

2 VOLUMES PAYOT / RIVAGES FANTASY, 1996 - REED. EN 2 VOLUMES DE POCHE AU FLEUVE NOIR, 2004]

- "Secret Show" ["The Great and Secret Show", 1989]

FILMS :

- "Hellraiser" ["Hellraiser", 1987]

- "Candy Man" ["Candy Man", 1992]


LES OEUVRES DE CLIVE BARKER SUR AMAZON.fr


SUR LE NET : PRIVACY : THE OFFICIAL WEBSITE OF CLIVE BARKER



Lire la critique

COMMANDER

Le Royaume des devins de Clive Barker

[Weave world, 1987]

La parution des Livres de Sang en 1984 avait imposé d’emblée Clive Barker comme l’un des maîtres du récit d’épouvante, un World Fantasy Award venant couronner la réussite exceptionnelle de ce recueil de nouvelles.
La consécration du Barker romancier s’est révélée par contre nettement plus lente. Si Cabale et Le Jeu de la révélation possédaient d’indéniables et marquantes originalités (les « têtes d’épingles » immortalisées plus tard au cinéma), ces deux ouvrages manquaient cruellement de tenue sur la longueur.

Il en va tout autrement avec Le Royaume des devins, dont l’ambition et l’ampleur relèguent ces deux premiers essais au rang d’aimables brouillons.

 

Lire la critique

COMMANDER

Jakabok : le Démon de Gutenberg de Clive Barker

[Mister B. Gone, 2007]

On restait sans nouvelles du Clive Barker écrivain depuis maintenant plusieurs années. Son dernier roman pour adultes remontait à 2004 avec le très contrasté Coldheart Canyon. La même année paraissait le deuxième tome de sa série pour enfants Abarat. Depuis, l’auteur culte des Livres de sang et d’Imajica se faisait rare voire absent…
Ce qui rendait la curiosité d’autant plus grande à l’annonce de la parution de ce Mister B-Gone (titre VO fort éloigné de celui choisi par Lunes d’Encre), court roman de 200 pages.

 

Mr.C


NOTES

[1] First Person Shooter