EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Ecrivain, journaliste et geek total, Cory DOCTOROW vend des histoires depuis ses dix-sept ans. La reconnaissance est venu avec une nouvelle, Craphound, mais aujourd’hui DOCTOROW a publié quatre romans, dont le premier, Down and Out in the Magic Kingdom vient de paraître en France chez Folio SF.


Down and Out in the Magic Kingdom décrit une société utopique et post-économique, la Bitchun Society. Le progrès technologique y permet de fournir à tous, gratuitement, le toit et le couvert, ainsi qu’une connexion neuronale au web. La mort n’existe plus car des sauvegardes de chacun permettent de restaurer n’importe qui. L’économie n’est plus basée sur l’argent mais sur le whuffie, une mesure permanente et automatiquement mise à jour, de la réputation de chacun. 


Le roman est paru enfin en France en mai 2008, directement au format de poche, chez Folio SF, sous le titre Dans la dèche au Royaume enchanté. C’est peut-être le début d’une reconnaissance en France de cet auteur déjà culte Outre Atlantique.

J’ai commencé à donner mes livres gratis depuis la parution de mon premier roman. Et ça m’a rapporté un sacré tas d’argent !

Cory DOCTOROW a grandi dans une famille enracinée dans le militantisme : ses parents étaient des professeurs juifs trotskystes activistes, et tout gamin ils l’ont emmené participer à toutes sortes de manifestations, des défilés anti-nucléaires aux protestations aux côtés d’association comme Greenpeace. Ses premières années scolaires, le jeune Cory les a passé dans ce qu’outre-Atlantique on appelle une free-school, c-a-d un établissement libreoù le sens de la hiérarchie est très relatif, et où les élèves se prennent en charge eux-mêmes et choisissent tous leurs enseignements. Mais, parvenu au stade universitaire, Cory DOCTOROW ne s’est senti à l’aise dans aucune des 4 fac qu’il a fréquenté... résultat : il en est sorti comme il y était entré, sans aucun diplôme.

Pendant quatre années, de 2002 à 2006, DOCTOROW a rejoint Electronic Frontier Foundation, une association anglo-saxonne qui milite activement pour la liberté d’expression dans le contexte des nouveaux médias et d’internet. Il y a participé en particulier à la création du Open Rights Group, réseau militant pour l’absence de droits d’auteurs restrictifs sur le net [anti-copyrights, et anti-DRM notamment]. C’est durant cette période qu’il écrit son premier roman, Down and Out in the Magic Kingdom, paru en janvier 2003.

Cohérent sur ce point avec son activisme anti-copyright, Cory DOCTOROW a lui-même placé ses propres textes sous la licence Creative Commons - ce qui signifie que les versions électroniques de ses romans sont téléchargeables intégralement et gratuitement sur la toile, et qu’il est autorisé de les copier et de les faire circuler, tant qu’aucun bénéfice commercial n’en est retiré [1]. Down and Out in the Magic Kingdom est le premier roman publié sous licence Creative Commons, et ce simultanément à sa parution classique en librairie.

C’est en 2006 que DOCTOROW s’installe à Los Angeles, décidé à vivre de sa plume, tout en exerçant l’activité de professeur honoraire à l’Université de Caroline du Sud, grâce à la notoriété qu’il a acquis sur les thématiques du copyright, et via sa présence sur le net et le succès de son premier roman.
La SF post-cyberpunk nerveuse de DOCTOROW, très portée sur les dernières avancées des sciences de la communication, fait de lui l’un des successeurs désignés de Greg EGAN. Mais ce qui le particularise peut-être le plus, c’est la tonalité "éditorialiste" de ses fictions : davantage journaliste que romancier, il trace d’une plume sèche l’esquisse de reportages réalistes sur des futurs possibles. On y regrettera parfois l’aridité du ton, on y trouvera en revanche des visions très incisives quant aux dérives potentielles de la modernité technologique.

DOCTOROW vit aujourd’hui à Londres, et s’il est encore méconnu en France, il y a fort à parier que cela ne restera pas longtemps le cas. Ses œuvres étant systématiquement distribuées sur le web, on trouvera ici une liste de quelques unes d’entre elles : elles sont à portée de lecture en un clic.


OU TELECHARGER DES ŒUVRES DE CORY DOCTOROW ?



Lire la critique

COMMANDER

« Dans la dèche au Royaume Enchanté » de Cory DOCTOROW

[« Down and Out in the Magic Kingdom », 2003 - traduit de l’américain par Gilles Goullet]

Il y a cinq ans paraissait, pour la première fois de l’Histoire de l’édition mondiale of the world un livre qui simultanément se vendait en librairie et se téléchargeait sur le net intégralement et gratuitement.
"Ce type est complètement fou" hurlèrent certains [on a les noms]. En l’occurence, ce type, Cory DOCTOROW, avait raison, comme la suite le prouva. Son roman, « Down and Out in the Magic Kingdom » fut téléchargé un nombre de fois insensé [on atteint le chiffre éberluisant de 700 000 téléchargements en 3 ans !!] mais cela ne l’empêcha pas d’être un grand succès de librairie.
Première historique donc pour un roman qui par ailleurs révéla un auteur au regard acéré.

 

Mr.C


NOTES

[1] Il y avait une autre limitation inclus dans cette licence Creative Commons : l’interdiction d’utiliser les fichiers pour créer des textes dérivés. Mais cette limitation a été levée en mars 2003 par Cory DOCTOROW, qui a opté pour une licence Creative Commons encore plus libérale. Les fans fictions sont donc autorisée depuis cette date.