EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS


L’Inquisiteur à remonter le temps


Valerio EVANGELISTI, pour se faire une idée, c’est l’équivalent de Pierre BORDAGE en Italie : un auteur reconnu, plein de succès et de lecteurs.

Mais jamais BORDAGE n’a publié un feuilleton fantastique dans les pages du Monde... alors que EVANGELISTI lui a eu le privilège d’être le premier auteur du genre publié dans les page de La Republica, le grand quotidien transalpin.

Même s’il a commencé par écrire des essais historiques, EVANGELISTI doit ce succès auprès du grand public à un personnage fictif, sorti de son imagination : Nicolas Eymerych, inquisiteur sans peur et sans scrupule. Il le place dans des situations cauchemardesques, aux carrefours de l’espace-temps, aux prises avec des énigmes qui débouchent dans son XIVème siècle mais qui prennent souvent leurs racines dans l’avenir...

Avec ce qu’il faut de fausses pistes et de parallèles spatio-temporels, les enquêtes d’Eyemerich se lisent comme des polars : on cherche à percer le mystère, on fait des rapprochements, et tout s’éclaircit à la fin... La série lui a valu en France le Grand Prix de l’Imaginaire en 1988.

EVANGELISTI n’a pas réinventé la science-fiction, mais la finesse de sa plume, l’astuce des intrigues - l’auteur est diplômé de Sciences politique, cela se sent - nous promet de beaux romans. Et en attendant, les aventures de l’Inquisiteurs se lisent avec plaisir.


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


LA SERIE DE NICOLAS EYMERICH, L’INQUISITEUR

La série compte à ce jour 8 volumes, publiés aux ED. PAYOT /RIVAGE et POCKET FANTASY

  • "Nicolas Eymerich, l’Inquisiteur" ["Nicolas Eymerich inquisitore", 1993]
  • "Les Chaînes d’Eymerich" ["Le catene di Eymerich", 1995]
  • "Le Corps et le sang d’Eymerich" ["Il corpo e il sangue di Eymerich", 1996]
  • "Le mystère de l’Inquisiteur Eymerich" [" Il mistero dell’inquisitore Eymerich", 1996]
  • "Cherudek" ["Cherudek", 1997]
  • "Picatrix : l’échelle pour l’Enfer" ["Picatrix, la scala per l’inferno", 1998]
  • "l castello di Eymerich", 2001
  • "Mater terribilis", 2002

Nicolas Eymerich est un personnage historique, un Inquisiteur dominicain né en 1320 à Gérone, dont EVANGELISTI a fait un personnage cruel et brutal, mettant son extraordinaire intelligence et son esprit de déduction au service de l’Eglise catholique.

Ainsi, dans le premier volume, "Nicolas Eymerich, l’Inquisiteur", Nicolas Eymerich, ambitieux pourfendeur des ennemis de la chrétienté, qui vient d’être nommé Grand inquisiteur de Bologne, se heurte à de mystérieuses apparitions de nourissons bicéphales et à des rites païens célébrés en pleine campagne...

Tout l’intérêt des romans réside dans la progression parallèle de plusieurs récits qui in fine s’expliquent les uns les autres : l’enquête de l’inquisiteur contre ce qu’il juge être des actes de sorcellerie, l’aventure d’un vaisseau d’exploration un peu spécial en l’an 2010, et le journal d’un scientifique de notre époque.

C’est intelligent, bien mené, original.

Dans le second volume, voici Eymerich aux prises avec un village italien où rôdent de curieux monstres semi-humains et où quelques réfugiés Cathares pourraient bien se cacher...

Mais les expériences génétiques que certains scientifiques nazis mènent en Amérique du Sud pourraient bien éclairer l’affaire sous un autre jour... Tout comme l’enquête d’une jeune journaliste de Libération dans les charniers roumains de l’après Ceaucescu...

Plus malin encore que le premier volume, ce roman laisse, hélas, déjà entrevoir une faiblesse dans l’oeuvre d’EVANGELISTI : la construction de l’enquête, les récits en parallèle situés à d’autres époques, la ruse de dernière minute de l’Inquisiteur, tout cela était déjà dans le premier volume...

Pas facile de faire évoluer le concept... Cette enquête reste cependant plus forte, plus imaginative encore que la première et se lit d’une traite tant le suspense reste entier jusqu’à la dernière page.

LA SERIE "NOSTRADAMUS"

Trois volumes, parus aux ED. PAYOT / RIVAGES - REED. POCKET SF

  • "Le Roman de Nostradamus : Le présage"
  • "Le Roman de Nostradamus : Le piège"
  • "Le Roman de Nostradamus : Le précipice"

De l’aveu même d’EVANGELISTI, il s’agit d’un divertissement sans grande prétention, une commande d’un éditeur italien que l’auteur a accepté à des fins purement alimentaires. Ce qui ne l’empêche pas d’être bien menée, érudite et amusante.


Mr.C