EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Première publication le 01/12/2004
Publié le 17/10/2007

« En quête d’éternité » de Greg BEAR

[« Vitals », 2002]

ED. PRESSES DE LA CITE, 2004 / REED. POCHE 2007

Par Dr.Ergodique

Hal Cousins est un chercheur indépendant, spécialiste dans le domaine des bactéries. Ses travaux portent sur l’inhibition de certaines fonctions des bactéries qui pourraient déprogrammer la mort cellulaire et rendre l’homme immortel.
Au fil du roman, ses recherches vont le mener sur des routes insoupçonnées et de plus en plus dangereuses ; d’autres avant lui avaient fait les mêmes découvertes... pendant la période la plus sombre de l’U.R.S.S.... et à la mort de Staline, tout a été récupéré par les maîtres du monde [oui, les U.S.A., évidemment !].


Greg BEAR est un des auteurs majeurs de hard-SF. Les fans du genre seront donc ravis d’apprendre que son roman écrit en 2000, Vitals, paru aux éditions Presses de la Cité sous le titre En quête d’éternité, vient d’être réédité en poche.

JPEG - 8.8 ko
L’édition française originale
[Presse de la cité, 2004]

Comme pour ses deux précédents romans, L’échelle de Darwin et Les enfants de Darwin, Greg BEAR puise son inspiration dans les récents progrès des biotechnologies. Mais cette fois-ci Greg BEAR a mis de côté les termes scientifico-techniques qui rendaient la lecture de ses derniers romans parfois difficile. En quête d’éternité est beaucoup plus facile d’accès, en plus d’être un polar-roman d’anticipation mené d’une main de maître.

La trame du roman est simple mais efficace. Et si les premières pages sont relativement classiques, l’histoire nous fait peu à peu sombrer dans une paranoïa généralisée et pour le coup très réussie. On sort du roman avec un certain malaise, en plus d’une envie irrésistible de faire une cure d’antibiotiques.

Comme à son habitude, Greg BEAR est en phase avec les dernières théories en cours sur les bactéries : lien avec la mort cellulaire, analogie entre super-ordinateur [I.A. ?] et population des bactéries. Les fans de SFSF [pour "Science Fiction Scientifiquement Fondée", je viens d’inventer cela, c’est plus joli que Hard-SF non ?] seront aux anges.


COMMANDER

Les autres points forts du roman sont ses personnages, tous plus savoureux les uns que les autres : Hal Cousins et son mystérieux jumeau, AY3000 qui cherche à augmenter sa longévité en restreignant toutes ses envies, l’étrange M. K, le riche mais farouche mécène Owen Montoya, l’ex-cinéaste Marquez qui vit dans un bunker, etc.

En résumé, Greg BEAR a encore gâtés ses fans et/ou les amateurs de bons polars-romans d’anticipation à base de théorie du complot.