EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 26/04/2003

"Enfers clos" de Claude ECKEN

EDITIONS LE BELIAL, 2003

Par PAT

L’histoire est simple et terrible : une fratrie, composée de deux frères et deux sœurs s’enferme et se coupe complètement du monde. Et pour cause : la France se libère, et tout le monde a bien sûr été résistant, sauf les deux sœurs, tondues pour s’être prostituées aux Allemands. C’est pour effacer cette honte et aussi se faire oublier que toute la famille s’enferme, vite tyrannisée par un aîné psychotique.

Loin du monde et loin de la civilisation, ils vont s’enfoncer petit à petit dans la spirale de l’abjection, jusqu’à la plus incroyable horreur.


Ni fantastique, ni SF, "Enfer clos" s’inscrit dans un courant littéraire "passerelle", justement revendiqué par les éditions du Bélial qui publient le dernier opus de Claude ECKEN, sous une magnifique couverture [illustrée par Eric Scala].

"Enfer clos" raconte l’histoire de quatre frères et soeurs, enfermés dans une mansarde à l’abri d’une humanité hurlante à laquelle ils espèrent échapper.

En cette fin de seconde guerre mondiale, la populace collaboratrice d’hier se réveille soudainement résistante et s’occupe des traînées qui ont couché avec l’occupant. C’est le cas de Bernadette et Suzie, toutes deux violées et tondues sur la place publique. Guillaume, leur frère, tente de faire oublier sa désertion. Clément, l’autre frère de retour du front, s’acharne à sauver l’honneur de son nom, sans réussir à masquer ses peu ragoûtantes occupations de détrousseur de cadavres.

Unis dans une même peur de l’autre [et d’eux-mêmes], les quatre frères et soeurs se retranchent dans une vieille maison pour un huit-clos de quarante années. Quatre décennies pendant lesquelles ils feront successivement l’expérience de la honte, l’horreur, la bestialité, l’inceste, le meurtre et bien évidemment la folie.

Basé sur une histoire vraie, "Enfer clos" est une hallucinante descente aux enfers. Écrit de manière clinique [voire chirurgicale], le texte n’est qu’une longue suite d’horreurs, à la mesure de la misère des quatre emmurés volontaires. On tombe parfois franchement dans le gore, et c’est d’ailleurs l’une des faiblesses du roman, la violence étant froidement décrite, et non suggérée ou évoquée.


COMMANDER

Encore une fois, Claude ECKEN nous livre un roman d’une incroyable rudesse, inspiré d’un fait divers réel. Dur, très dur même. Outrancier, remarquablement peu subtil, horrifique et épouvantable, "Enfer clos" possède à la fois les qualités et les limites du genre.

N’est pas Georges HYVERNAUD qui veut, même si le livre de Claude ECKEN mérite largement le détour.