EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS


Un Cycle par Genre


Le nom de SABERHAGEN reste indéfectiblement lié à la série des « Berserkers », space-opera très populaire aux Etats-Unis dans les années 70.

Avant de connaître le succès dans la littérature de SF et de Fantasy, SABERHAGEN appartenait à l’U.S. Air Force, où il travaillait en civil comme électronicien. Il est d’ailleurs l’auteur d’un article sur sur l’électronique dans l’Encyclopedia Britannica... SABERHAGEN avait commencé à publier des nouvelles, en 1961 dans les revues Galaxy et If magazine.

La Saga des Berserkers, affrontement raconté sur des millénaires entre les Humains et des machines-tueuses intelligentes programmées pour détruire toute vie, a été traduite en huit langues et s’est vendue à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde.

Fred SABERHAGEN est aussi l’auteur d’un grand cycle d’heroic-fantasy intitulé [« Empire of the East »], poursuivi par « The Book of Swords » et « The Book of Lost Worlds » [soit 9 volumes au total] et de quelques uchronies délicieusement surranées où il s’amusait à mettre en scène des personnages historiques comme Hitler, Lincoln, Dédale ou les pharaons d’Egypte... .
Il avait également co-écrit deux romans avec l’auteur Roger ZELAZNY, « Coils » (1981) and « The Black Throne » (1990).

Il a enfin écrit en neuf volumes sa vision du mythe de Dracula. Il a d’ailleurs participé à la novellisation du « Dracula » de Francis Ford COPPOLA en 1992.

Fred SABERHAGEN est mort d’un cancer, le 29 juin 2007, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Il avait 77 ans.


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


THE BERSERKERS

Il y a longtemps, loin, loin de notre galaxie... deux races extra-terrestres se sont affrontées dans une guerre sans merci...
elles se sont mutuellement annihilées, mais les terribles armes qu’elles avaient mis au point dans leur désir de destruction sont toujours là...

Ce sont les Berserkers, astronefs gigantesques dirigés par des machines-pensantes bien plus intelligentes que l’Homme. Elles ont été conçues dans un seul but : détruire toute vie organique qu’elle rencontre... Elles sillonnent donc l’espace, obsédées par leur mission, même si leurs créateurs et maîtres sont tombés en poussières depuis des milliers d’années... et voilà que les Berserkers approchent des limites de l’Empire Humain...

Voici le point de départ d’un cycle épique de 22 nouvelles et 4 romans qui terrifia l’Amérique pendant 30 ans. La saga des machines de guerre fut publiée en France dans les années 60, 70 et 80 dans le magazine Galaxie, puis aux Editions Masques et Temps Futurs.

Les éditions L’Atalante ont réédité les "Berserkers" à partir de 1991, respectant pour la premièr fois l’ordre de parutions d’origine aux Etats-Unis. Ce sont encore les éditions L’Atalante qui à nouveau en 2001 entreprennent de rendre le Cycle disponible.

A comparer avec la lutte des Humains et des "Mecas" dans le Cycle du Centre Galactique de Gregory BENFORD.

LE CYCLE DES BERSERKERS...

  • "Les Machines de Mort" ["Berserkers", 1967]
  • "Frère Assassin" ["Brother Assassin", 1969]
  • "La Planète des Berserkers" ["Berserker Planet", 1975]
  • "Le sourire des Berserkers" ["The Ultimate Enemy", 1979]
  • "L’Homme Berserker" ["Berserker Man", 1979]

Les amateurs de cinema apprécieront en particulier le second volume, "Frère Assassin" : SABERHAGEN y raconte comment les Berserkers envoient l’un des leurs dans le passé, robot destructeur sous forme humaine, pour modifier le présent...
et comment les Humains envoient eux aussi un combattant pour l’empêcher la machine-tueuse de changer le passé... Les ressemblances avec le fameux Terminator-Schwartzenegergien ne s’arrêtent pas là... Saluons donc l’imagination débordante de SABERHAGEN qui donna naissance quelques décennies plus tard à l’une des meilleures séries de SF jamais pondue par Hollywood.


Mr.C