EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


La longue liste des ouvrages signés GENEFORT, pour l’essentiel publiés au Fleuve Noir est trompeuse : l’auteur est jeune et n’a réellement confirmé les espoirs placés en lui que récemment, avec le Cycle d’Omale, l’un des cycles de SF français les plus aboutis du moment.


UN AUTEUR EN DEVENIR

La science-fiction de Laurent GENFORT a longtemps eu tous les travers de la mauvaise anticipation : décors tape-à-l’oeil, imagination débordante mal maîtrisée, patronymes exotiques ridicules, intrigue à la petite semaine, catalogue de clichés et surtout, surtout, dialogues profondément mauvais.

Cependant, depuis quelques années, les romans de GENEFORT gagnent en densité, en style et en l’originalité. Au point qu’on peut le considérer aujourd’hui comme une plume d’avenir pour la SF française.

Gros lecteur de SF américaine et de bande-dessinée, passionné par les sciences et l’imaginaire, Laurent GENEFORT a fait ses premières ratures de romancier dès l’adolescence. Il n’a que 19 ans quand paraît, au Fleuve Noir, son premier roman : "Le Bagne des ténèbres". C’est remarquable, mais le roman l’est moins...

Grand fan de Stefan WUL, dont il parodie plus ou moins consciemment, et sans talent, les œuvres, GENEFORT écrit même une thèse sur son maître dans le cadre de son dotorat de Lettres, à l’Université de Nice, en 1997. Elle s’intitule "Architecture du livre-univers dans la science-fiction, à travers cinq oeuvres". Il obtiendra les félicitations du jury !

Démangé de la plume, il pond à une cadence rapide une bonne trentaine de romans [2 par an en moyenne], toujours assez mauvais, toujours chez Fleuve Noir, et presque tous situés dans le même univers, la Panstructure.

A son actif également, "Les Chroniques de Wethrïn", une saga de fantasy sans grand intérêt, et plusieurs romans au rayon Jeunesse.

En 1995, il a reçu le Grand prix de l’imaginaire pour "Arago". Mais il faut attendre "Omale" pour enfin trouver un roman ambitieux et original. Comme Serge LEHMAN, passé des intrigues stéréotypées de "F.A.U.ST." à l’élégant "Aucune étoile aussi lointaine", Laurent GENEFORT se métamorphose et développe un style plus mûr, une intrigue plus subtile, des personnages attachants...

"Les Conquérants d’Omale", situé dans le même univers mais beaucoup plus tôt dans le temps, confirme que GENEFORT maîtrise son écriture.

Un grand auteur français est-il né ? A suivre... puisque l’on annonce pour bientôt un troisième volume au cycle, "La muraille de Saint-Omale", dont l’action se situera juste après celle d’ "Omale".



Lire la critique

COMMANDER

"La Muraille sainte d’Omale" de Laurent GENEFORT

Le Cycle d’Omale, Volume 3

C’est avec une certaine appréhension que l’on aborde une suite, surtout lorsque les précédents romans sont très bons. On se dit que la qualité de la saga d’Oamle, de Laurent GENEFORT, va forcement baisser à un moment donné. Ben, c’est pas encore pour cette fois ci !

 

Lire la critique

COMMANDER

« Les Conquérants d’Omale » de Laurent GENEFORT

Autant le dire franchement : jusque-ici Laurent GENEFORT, élu "auteur majeur à l’origine du renouveau de la SF française" par Jacques BAUDOU, [qui en a de bien bonnes !], Laurent GENEFORT, disais-je donc, ne nous avait pas vraiment épatés.
Plutôt ennuyés, ça oui.
Mais on change réellement d’avis avec ces "Conquérants d’Omale" qui pourrait annoncer la naissance d’un auteur essentiel. Et là je ne rigole plus...

 

Mr.C