EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS


Christian GRENIER est surtout connu pour ses romans de science-fiction pour la jeunesse. Egalement scénariste pour la télévision, quelques années directeur de collection, il a aussi écrit quelques essais afin de partager son enthousiasme pour la science-fiction et la littérature pour la jeunesse.


Fils de deux acteurs de théâtre, Christian GRENIER aurait aimé épouser la carrière de ses parents. Devant leur refus, il devient professeur de français. Dans le collège dans lequel il enseigne, il anime des ateliers d’astronomie, de science-fiction et d’écriture. En plus d’être passionné de littérature, il écrit depuis son plus jeune âge.

En 1973 paraît « La Machination », roman pour la jeunesse mêlant voyage interplanétaire, réalité virtuelle et intrigue politique. Christian GRENIER obtient le prix O.R.T.F. Sa carrière d’écrivain est lancée. A partir de cette date, il publie un ou deux romans par an.

Mais dans les années 80, son écriture romanesque passe au second plan. Car il est nommé alors responsable de Folio Junior SF. Il réédite des classiques, principalement extraits du catalogue Présence du Futur de Denoël, comme « Niourk » de Stefan WUL. Il fait aussi un travail d’anthologiste au travers d’une quinzaine de recueils thématiques.

A la même époque, il est également scénariste de bandes dessinées pour la revue Pif Gadget ; puis est co-scénariste du feuilleton de dessin animé « Les Mondes Engloutis » et assure une partie de l’adaptation de « Rahan » pour la télévision française.

Christian GRENIER a par ailleurs écrit quelques essais sur la science-fiction, de « La science-fiction ? J’aime ! » en 1981 à « La Science-fiction à l’usage de ceux qui ne l’aiment pas » en 2003. Il est aussi un ardent défenseur de la littérature pour la jeunesse, et raconte son parcours dans « Je suis un auteur jeunesse ». Il est co-fondateur de la charte des auteurs jeunesse.

Depuis 1990, il se consacre uniquement à l’écriture et a, à ce jour, écrit une centaine de nouvelles et plus de 80 ouvrages, dans des genres divers : théâtre, fantastique, policier, mais surtout science-fiction. Il est traduit dans de nombreux pays.


> A VOIR : le site personnel de Christian GRENIER


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE :


- « La SF à l’usage de ceux qui ne l’aiment pas » [Editions du Sorbier, 2003] : Christian GRENIER part du constat suivant : alors que le SF est plébiscitée par les jeunes, elle est souvent rejetée par les adultes. Il va en étudier le pourquoi, tout en définissant et explicitant ce qu’est pour lui la science-fiction. Cet essai comporte une bibliographie conséquente, parmi laquelle beaucoup de titres pour la jeunesse. Intéressant en particulier pour les néophytes et les prescripteurs,

- « La SF lectures d’avenir ? », [Presses Universitaires de Nancy, 1994 - épuisé] : Dans cet essai, préfacé par Ray BRADBURY, et présenté par Michel JEURY, Christian GRENIER embrasse vingt siècles de littérature conjecturale et dégage des techniques narratives et un discours propres à la science-fiction.


MeTaL_PoU