EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Première publication le 15/03/2009
Publié le 14/11/2010

Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks

[The Zombie Survival Guide, 2003]

REED. LIVRE DE POCHE, NOV. 2010
1ERE ED. CALMANN-LEVY / INTERSTICES, FEV. 2009

Par Popars

Attention à ne pas mettre ce livre entre les mains de personnes bien portantes : elles ne comprendraient pas l’intérêt de se prémunir contre la menace zombie. C’est dommage, car une lecture paranoïaque de l’actualité nous révèle que l’épidémie de zombie n’est pas aussi lointaine et improbable que ça. Après tout, que penser de tous ces fait divers bizarres (meurtres étranges, disparitions suspectes...) ? Et cette actualité internationale remuante ? Et que faire si cette menace pointe le bout de son nez décomposé devant votre porte ? Heureusement que M. Brooks nous explique tout dans son Guide de survie en territoire zombie.


Le premier livre de Max Brooks peut se lire indépendamment de son grand frère, World War Z. Mais les deux livres sont complémentaires, voire contradictoires sur certains points.
Ce livre n’est aucunement un roman, mais bien un "guide de survie". S’inspirant des manuels d’instruction de l’armée américaine [*] , Max Brooks en parodie la forme pour mieux nous préparer à ce fléau potentiel. Ainsi, le livre se présente selon le plan suivant :

  • "Les morts-vivants : mythes et réalités" : vous connaîtrez toutes les données de base concernant l’ennemi, de sa manière de se perpétuer, via le virus solanum, et de ses comportements, jusqu’à la description des différents niveaux d’épidémie.
  • "Armes et techniques de combat", "Défense" et "Chasse/Nettoyage" ; ces parties énumèrent les moyens logistiques, pesant leurs avantages et leurs inconvénients, afin de se préparer, de se défendre puis de répliquer face au danger posé par les revenants.
  • "Vivre dans un monde envahie par les zombies" : à quoi ressemblera notre monde face à une pandémie de solanum ? Voilà la question à laquelle Brooks fournie les grandes lignes de ce triste avenir. Cette partie est somme toute intéressante et on y entrevoit quelques esquisses du futur roman de l’auteur : World War Z.
  • "Épidémies recensées", qui conclut le guide, listant de manière non exhaustive les épidémie de zombies que Brooks tient pour réelles et confirmées. Celà donne lieux à quelques histoires secrètes de notre Histoire (Entre autres délices, toute la vérité sur la réelle raison de la construction du mur d’Hadrien par les romains au IIème siècle après JC).

Ceci dit, il y a deux conditions préalables pour entamer la lecture de ce guide : ne pas être réfractaire à l’humour au énième-degré — et ne pas avoir le format du manuel d’instruction en horreur. Si le premier point ne pose a priori aucun souci, le second s’avère un tantinet problématique. Brooks contourne néanmoins le côté de ce genre de littérature. Il y arrive par de multiples clins d’oeil au monde des zombies, dans le cinéma et les livres, et grâce à une bonne dose d’humour pince-sans-rire. La lecture en souffre tout de même, l’aspect "catalogue" apparaissant un poil aride. Lire les caractéristiques des armes pendant une bonne vingtaine de pages devient parfois lassant. Heureusement que l’auteur avertit ses lecteurs du côté ouvertement américain de son livre... ça aide.

Pas de panique, le livre reste tout même un vrai plaisir. Nombreuses sont les pages qui prêtent à sourire, voire à rire jaune. La lecture est rapide et permet de "récapituler" d’utiles données zombiesques. Quelques illustrations cassent un peu la sécheresse du propos.
Pour les personnes maitrisant l’anglais, on pourrait même leur conseiller de se procurer le livre sous forme de cartes récapitulatives — pour le côté original et décalé. Et puis, il est plus facile d’emporter un jeu de carte qu’un livre en cas d’urgence...


COMMANDER

Efficace divertissement littéraire. À réserver, tout de même, en priorité aux fans du genre — quitte à en devenir un au détour du livre ?


N.B. : pour celles et ceux qui doutent encore de la menace représentée par le solanum, renseignez-vous sur ce site. L’Histoire en reste riche d’enseignement.



NOTES

[*] Avec, pour point de comparaison, ce manuel en ligne datant de 1956