EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Première publication le 10/09/2004
Publié le 10/10/2006

"Identification des Schémas" de William GIBSON

["Pattern Recognition", 2004]

AU DIABLE VAUVERT, 2004 - REED. LIVRE DE POCHE, OCT. 2006

Par Mr.C

Cayce POLLARD est une spécialiste très recherchée en design publicitaire. Mais Cayce est aussi une Filmeuse, l’une de ses milliers d’internautes obnubilés par ces séquences anonymes et fascinantes qui depuis quelques temps apparaissent régulièrement sur la Toile.

Lorsque le boss d’une agence internationale de pub, lui offre tous les moyens de trouver l’origine du Film, elle accepte en ayant conscience de signer un contrat faustien...


En 1984, William GIBSON avait prophétisé le monde de 2004. En 2004, nous pension enfin le rattrapper. D’ailleurs, "Identification des Schémas", son dernier roman se déroule aujourd’hui, dans le présent. Pourtant, GIBSON a toujours une longueur d’avance.

Cayce POLLARD a une phobie pour les marques et les logos. Le pire, pour elle, c’est le Bibendum Michelin, ou la toile monogrammée Louis Vuitton : la nausée est alors irrépressible. Etrangement, sa maladie a fait d’elle une spécialiste très recherchée en design publicitaire. Son avis sur un projet de logo suffit à lancer des campagnes internationales, ou à les stopper net.

Mais Cayce est aussi une Filmeuse, l’une de ses milliers d’internautes obnubilés par ces séquences anonymes et fascinantes qui depuis quelques temps apparaissent régulièrement sur la Toile et dont personne ne sait si elles font partie d’un film achevé ou d’une oeuvre en cours de création.

Lorsque BIGEND, le détestable boss d’une agence internationale de pub, lui offre tous les moyens de trouver l’origine du Film, elle accepte en ayant conscience de signer un contrat faustien...

JPEG - 6.9 ko
L’édition originale, 2004

Depuis "Neuromancien", année après année, GIBSON se rapproche et nous cerne de plus en plus près. Visionnaire du cyberspace et des réalités virtuelles, qui sont aujourd’hui des réalités, au moins littéraires, il a découvert une nouvelle zone inconnue à explorer : nos consciences malmenées par ces bouleversements profonds de la réalité que sont le Net, la mondialisation, et le-tout marketing.

GIBSON a donc abandonné les contrées futuristes du cyberpunk... mais uniquement pour nous les rendre encore plus présentes, contemporaines. Dans le même temps ce roman [excellent] est le plus violemment, le plus crûment prospectif de son oeuvre.

Le décor de "Identification des schémas" est notre univers, il existe, il est là, autour de nous, bien réel et pourtant, vu par GIBSON, il est si... étranger. Comme si le monde avançait trop vite pour nous : Londres devient un décor artificiel, sillonné de gais touristes. Tokyo, une cyber-cité humide, aux hôtels d’aluminium immensément livides. Moscou est un monument de pierre prétentieux, pourrissant et glissant, que des limousines aux vitres fumées traversent à 120 km / H dans la nuit de glace.

Les personnages de GIBSON nous entourent en 2004. Pourtant ils sont si effrayants, comme s’ils comprenaient ce qui nous dépasse : Cayce, profiler de logo en quête de sens depuis que son père a été porté disparu un certain 11 septembre. Ses amis internautes sont obsédés par des extraits de film sans auteur et sans continuité, frappants de grâce et d’innocence dans un monde régenté par l’esprit d’entreprise.

On croise des otakus aux épaules couvertes de pellicules, des créatifs d’agences publicitaires aux dents plus longues que leurs lunettes Prada, des milliardaires post-soviétiques aux pouvoirs sans limite... autant de figures qui incarne ce futur immédiat.

"Identification des schémas". Reconnaissance d’un sens caché. Puzzle de pièces détachées... à la recherche d’un message subliminal. Que signifie un événement aussi traumatique que le 11 septembre ? Terrorisme, lutte de pouvoir, soif de richesse... mais encore ? Quel sens donner à la disparition d’un père ? Cela veut-il dire QUELQUE CHOSE ? Est-il désespéré de chercher le sens de tout cela ? Ne serait-il pas désespérant qu’il n’y en ait pas ?

Cayce POLLARD se pose beaucoup de questions. Mais aucune n’est inutile. Surtout lorsqu’on finit par constater, au bout de la quête, que c’est bien d’une fracture de notre monde que surgissent finalement les plus beaux élans créatifs.


COMMANDER

GIBSON bascule dans la littérature blanche, mais creuse toujours plus loin que les autres, abordant des thématiques ultra-contemporaines [trauma post-11 septembre + phénomène de réseau + tyrannie du marketing], dans un univers hyper-réaliste [Londres-Tokyo-et surtout Moscou, glauque à souhait].

L’intrigue et le personnage central, Cayce, sont d’une poésie rares... "Identification des Schémas" est un grand roman, peut-être celui qui révélèra GIBSON au monde non-SF.