EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


« Si par hazar vous pouvez mettez quelques fleurs si vous plait sur la tombe d’Algernon dans la cour. »

"Des fleurs pour Algernon"


Daniel KEYES n’a pas trouvé sa voie très rapidement. Engagé dans la marine marchande à l’âge de 17 ans, il est revenu rapidement sur le plancher des vaches pour reprendre ses études, jusqu’au diplôme en psychologie. Mais là encore, il bifurque et trouve ses premiers boulots dans l’édition [chez Marvel Stories], et même quelques temps dans la photographie de mode.

Enfin c’est vers l’enseignement qu’il s’oriente, puisqu’il réussit une brillante carrière de professeur d’anglais, de littérature américaine et d’écriture, au Brooklyn College puis à l’Université de l’Ohio qu’il rejoint en 1966.

En parallèle, KEYES s’est essayé à l’écriture avec un joli succès : sa novelette « Des fleurs pour Algernon », publiée par The Magazine of Fantasy and Science-Fiction, est récompensée par le prix Hugo en 1960 et adaptée à la télévision l’année suivante.

Six ans plus tard, en 1966, KEYES reprend l’histoire de Charlie GORDON, idiot rendu intelligent par le biais d’un traitement scientifique aussi spectaculaire que temporaire, et l’étoffe pour en faire son premier roman. Coup double : « Des fleurs pour Algernon » décroche cette fois le prix Nebula, catégorie roman.

Le succès ne se démentira jamais puisque le livre, considéré comme un classique du genre, a été traduit à ce jour dans près de trente pays, et vendu à 5 millions d’exemplaires !

Le roman a été adapté pour le grand écran ["Charly", de Ralph NELSON en 1968, avec Cliff ROBERTSON], pour la scène [la comédie musicale "Charlie et Algernon"] pour la radio et la télévision, et vaut à son auteur une réputation internationale, particulièrement impressionnante au Japon après son adaptation cinéma locale.

KEYES a signé plusieurs autres romans. Citons « The Touch » [1968], l’histoire d’une femme irradiée pendant sa grossesse, « The Fifth Sally » [1980] l’un des premiers romans traitant des désordre de multi-personnalités et, plus récemment « Until Death... », à propos de la question de la peine de mort.

KEYES est également auteur de plusieurs essais, en particulier « The Minds of Billy Milligan » [1981], à propos du cas incroyable de l’acquittement d’un homme accusé de meurtre mais reconnu handicapé par ses... vingt-quatre personnalités.

Il faut bien avouer que l’œuvre de Daniel KEYES est relativement mal connue tant « Algernon » , qu’on étudie maintenant dans les écoles, a écrasé le reste. D’ailleurs aucun éditeur français n’a jugé utile d’en faire la traduction, à l’exception de deux nouvelles parues dans la « Grande Anthologie de la Science-Fiction » de MM. GOIMARD, IOAKIMIDIS et KLEIN : « Le procès de la machine » dans le volume « Histoires de Machine » [1974] et « Le miroir humain » dans le volume « Histoire de Surhomme » [1984].

Dans son dernier livre, « Algernon, Charlie et Moi : Voyage d’un auteur » [non traduit en français], KEYES raconte, quarante après, la Génèse du roman qui a fait sa gloire et sa fortune. En 1992, « Des fleurs pour Algernon » s’est vu remettre le Prix Hugo spécial de la Meilleur novelette de tous les temps.

KEYES vit aujourd’hui sous le soleil de Floride.



Lire la critique

COMMANDER

Les 1001 guerres de Billy Milligan de Daniel Keyes

[The Milligan Wars : a True Story Sequel to the Minds of Billy Milligan, 2009]

Les mille et une vies de Billy Milligan, publié chez Interstices en 2007, après avoir dormi 25 ans dans les caves de France Loisir, avait fait forte impression et même connu un joli succès en librairie.
Voici venir en toute logique la suite de ce docu-fiction, chronique fascinante de la vie du premier américain relaxé après accusation de crimes graves [le viol de trois étudiantes sur un campus d’université en 1977] pour cause de démence due au SPM, ou Syndrôme de Personnalité Multiple.

 

Lire la critique

COMMANDER

« Les 1001 vies de Billy Milligan » de Daniel KEYES

[« The Minds of Billy Milligan », 1995]

Icône de la SF à lui tout seul, Daniel KEYES nous a tous enchantés un jour avec l’inoubliable Des fleurs pour Algernon, tragique chronique scientifique d’un idiot devenu génie, puis redevenu idiot en mesurant au plus profond de lui-même l’étendue de sa déchéance. Et comme tous les chefs d’oeuvre, ce livre avait le bon goût d’être... unique.

Surprise, Daniel KEYES n’est pas mort.

 

Lire la critique

COMMANDER

« Des fleurs pour Algernon » de Daniel KEYES

[« Flowers for Algernon », 1959]

Charlie Gordon est un attardé mental, dont le QI culmine à 70. Autrement dit, c’est un neuneu. Il travaille dans une boulangerie, où il s’occupe des livraisons et d’autres menus travaux. Il est heureux ainsi.

Des scientifiques, travaillant pour une mystérieuse fondation, ont trouvé une substance capable de décupler l’intelligence. Ils l’ont essayé avec succès sur une souris, Algernon. Ils ont déjà obtenu d’étonnants résultats sur une souris, Algernon.

 

Mr.C