EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS


Parce qu’il est peu connu en France, à cause de la non-réédition des ses livres, la mort de Damon KNIGTH fut accueillie dans une relative indifférence... KNIGHT est en effet, et malheureusement, tombé dans un relatif oubli, et rien n’est plus injuste pour celui qui fut un pivot entre l’âge d’or et la new wave, à la fois écrivain, critique et anthologiste.


Auteur, critique, polémiste de SF et grand découvreur de talents...

Fan de SF de la première heure, KNIGHT a publié sa première nouvelle en 1941, et sera l’un des fondateurs des Futurians, un petit groupe d’auteurs de l’Age d’or engagés à gauche, parmi lesquels on ne comptait rien moins que POHL, KORNBLUTH, BLISH, et ASIMOV.

L’avis général sur ses romans est plutôt mitigé, car le talent de KNIGHT ne se révèle pleinement que dans ses nouvelles, où son sens de l’humour fait mouche. La lecture du recueil composé par Michel DEMUTH fera travailler vos zygomatiques, ce qui est suffisamment rare en SF pour être signalé.

Mais Damon KNIGHT n’est pas seulement un écrivain. Il fut surtout le premier vrai critique de SF [en particulier dans In Search Of Wonder et The magazine of fantasy and science-fiction"], la considérant comme une littérature à part entière, il estimait donc que sa critique devait être à la hauteur. Il sera successivement rédacteur des revues Super Science Stories, Worlds Beyond, et If.

Plusieurs de ses textes furent publiés dans la revue française "Fiction", à commencer par ses vibrants éloges de STURGEON et ASIMOV. Le critique s’est également illustré en s’attaquant à un auteur alors fort prisé en France, VAN VOGT : il qualifia ce dernier de "gâcheur cosmique", dans une critique féroce [mais pas infondée] des deux premiers tomes du cycle du Non-A, ce qui souleva une vaste polémique.

Publié en mai 1962 dans "Fiction", sa critique lui attira les foudres de Jacques GOIMARD, qui lui répliqua par un immense article, publié dans les 3 numéros suivants de "Fiction" : "L’œuvre exemplaire de Van VOGT". Un recueil des essais et critiques de KNIGHT fut publié dès 1956 sous le titre "In search of wonder" [pas de traduction française]. traductions d’auteurs SF français aux USA.

KNIGHT sera aussi et surtout l’une des figures majeures de la new wave, qu’il accompagnera avec la revue "Orbit", qui fera émerger ou confirmera de nombreux talents. Cette revue annuelle, parue de 1960 à 1981, voulait regrouper les meilleures nouvelles de l’année écoulée publia ainsi des textes d’auteurs aussi divers et talentueux tels que : Rudy RUCKER, John VARLEY, R. A. LAFFERTY, M. et Mme VINGE, Gene WOLFE.

Il n’oubliera pas non plus les auteurs confirmés ou déjà réputés, comme Poul ANDERSON, James BLISH, Brian ALDISS, Thomas DISCH, Harlan ELLISON, Keith ROBERTS, Philip José FARMER ou Kate WILHELM [alias Mme KNIGHT].

Damon KNIGHT a publié aussi en 1965 une anthologie intitulée "13 french stories", nouvelles traduites par ses soins.


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


- « Le livre d’or de la science-fiction » consacré à Damon KNIGHT

Un choix de ses meilleures nouvelles présentées par Daniel RICHE, publié chez Pocket.

- « Les univers de Damon KNIGHT »

Choix de nouvelles publiées chez Opta par Michel DEMUTH et illustré par Romain SLOCOMBE : Damon KNIGHT au meilleur de sa forme et surtout de son humour.

- « Le pavé de l’enfer » [« Hell’s Pavement », 1955]

Un roman dystopique mettant en scène une humanité persuadée de jouir d’une totale liberté grâce à un conditionnement psychologique.

- « Tout et n’importe quoi » [« A for anything », 1961] A partir de l’intervention de la machine à dupliquer [les choses, les gens, les billets de banque...], Damon KNIGHT délire sur un monde qui bascule dans le chaos puis la sauvagerie...

- « Le livre d’or de la science-fiction » consacré à la revue Orbit

Au sommaire duquel on retrouve du John VARLEY pur sucre [« Le M&M considéré comme en engin thermonucléaire de faible puissance »], Gene WOLFE et beaucoup d’autres... Un choix des meilleures nouvelles publiées dans les 21 numéros de la revue.


Mr.C