EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 15/10/2002

"L’oeil du fouinain" de Roland C. WAGNER

REEDITION LIVRE DE POCHE, 2002

Par Dr.Ergodique

Les paradoxes ne sont plus ce qu’ils étaient ! Kerl revient sur Terre après un voyage interplanétaire de 50 ans et, bien que son vaisseau se soit déplacé à une vitesse légèrement inférieure à celle de la lumière, il n’a pas subi les effets bien connus de "contraction des durées" [cf. "La guerre éternelle" de Joe HALDEMAN ].


Au lieu de revenir sur Terre avec seulement une ou deux années de plus, il a bel et bien vieilli de 50 ans ! Malheureusement pour lui, il n’est pas au bout de ses mauvaises surprises... Kerl découvre que sa fiancée est devenue une prostituée contre son gré : par une sorte de double conditionnement, elle est obligée de vivre des charmes de son corps et ne peut reconnaître celui qu’elle a attendu pendant tant d’années.

Maigre consolation, elle n’a mystérieusement pas pris une année depuis le départ de Kerl... De découvertes en découvertes, Kerl s’aperçoit qu’il devient le témoin privilégié d’un monde où les lois de la physique perdent peu à peu leurs fondements. Ses propres constatations sont entérinées par un étrange extraterrestre : le Fouinain. Personne ne sait d’où il vient, son apparence est celle d’un personnage de dessin animé et il se veut une espèce de compagnon de route de Kerl, l’aidant parfois et le déroutant d’autres fois...

Un auteur français réédité dans une série aussi prestigieuse que le "Livre de Poche", comment est ce possible ? Je me perds en conjectures : l’auteur est-il un petit neveu de Gérard KLEIN ? ou bien a-t-il réalisé de multiples prises d’otage chez Hachette ? La jolie couverture m’attire, je tourne le livre et lis la quatrième de couverture : " [...] L’univers entier semble au bord de la déglingue. [...] " Argh ! non merci, pas pour moi, je ne suis plus un ado... Et bien, malgré tout, certainement pour le plaisir pervers de pouvoir dire du mal de la science fiction à la française sur mon site SF préféré, je suis passé à l’acte, j’ai acheté le livre.

Et surprise ... j’ai trouvé la lecture de ce roman très intéressante et très agréable. Le style de R.C. WAGNER n’a rien à voir avec la désastreuse quatrième de couverture. Certes, l’intrigue est pour le moins embrouillée et, n’est pas Neal STEPHENSON qui veut, la fin qui n’explique pas tout déçoit un peu. Par contre, ce roman fourmille d’idées originales et novatrices.

Si "L’œil du Fouinain" ressemble à un roman de SF américaine, Roland C. WAGNER a une imagination et une culture [la "French touch" ?] qu’aucun auteur américain ne pourrait avoir. Dans le désordre, voici quelques idées intéressantes développées dans le roman : Paris devenu une espèce de gigantesque Disneyland, le cirque version gore, les clones-robots prostitués, les clones humoristes [appelés " salvoïdes "], la bidouille informatique, le néo-puritanisme tel que vous l’avez toujours rêvé, les concerts de rock couvrant tous le spectre des sentiments, de la terreur à l’amour, etc.


COMMANDER

R.C. WAGNER n’est ni un optimiste ni un pessimiste : il nous présente un futur où des innovations, alternativement, simplifient notre mode de vie ou menacent notre liberté, mais où tout ne fonctionne pas comme prévu.

En tout cas, l’ambiance du roman m’a donné envie d’aller plus loin dans la lecture des oeuvres de R.C. WAGNER, "la Pop Star la plus déchaînée de toute la science-fiction française" d’après la quatrième de couverture la plus ratée de l’édition française.