EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Cet auteur touche-à-tout n’aura écrit que sept romans, mais cela lui aura suffit pour vendre des livres par millions d’exemplaires. S’il a abordé aussi bien le thriller que la comédie de boulevard pour Broadway, il est surtout célèbre pour ses romans de SF&F, tous adaptés pour le grand écran : Rosemary’s Baby, Les femmes de Stepford et Les garçons du Brésil.


Etudiant de l’Université de New-York, Ira LEVIN écrit son premier roman à 22 ans seulement,. A Kiss Before Dying [1953] reçoit le prix du meilleur premier roman de l’Association des auteurs américains de romans à énigme [Mystery Writers of America]. Ce succès l’encourage dans cette voie.
Trois ans plus tard, après son service militaire, il s’attaque au théâtre et écrit sa première pièce, une adaptation de Mac Hyman’s No Time for Sergeants.

Il continuera pendant toute sa vie à écrire à la fois comme romancier et comme auteur de pièce. Parmi ses succès de théâtre, la comédie Critic’s Choice, la comédie musicale Drat ! The Cat ! et les suspenses Veronica’s Room et Deathtrap. Certaines de ces pièces sont jouées encore aujourd’hui à Broadway.

Son roman le plus célèbre est Le bébé de Rosemary [Rosemary’s Baby, 1967], roman doux-amer qui fait d’une naïve américaine la victime d’une secte satanique. On accusa même le roman d’avoir favorisé un certain retour à l’occultisme !
Selon le New York Times, Ira LEVIN était d’ailleurs mécontent d’être associé au satanisme populaire qui a suivi la publication de Rosemary’s Baby : "Je me sens coupable de voir que Rosemary’s Baby a conduit à L’Exorciste ou à The Omen, confiait-il au Los Angeles Times en 2002. Une génération entière a été exposée et a une plus forte croyance en Satan".

Rosemary’s Baby a été adapté au cinéma par le metteur en scène Roman Polanski en 1968, avec Mia Farrow et John Cassavetes dans les rôles principaux.

Dans Les femmes de Stepford [1972], un SF-thriller également adapté au cinéma en 1975, Ira LEVIN raconte la vie d’une petite cité pittoresque du Connecticut où les femmes sont remplacées par des robots. Un remake a été réalisé en 2004 avec Nicole KIDMAN.

The Boys From Brazil [Les Garçons du Brésil, 1976] est l’histoire d’un étrange complot nazi pour réscussiter Hitler et le Troisième Reich dans l’Amérique du Sud de la fin des années 70. Il a été adapté à l’écran en 1978, avec Gregory Peck et Laurence Olivier.

Ces trois romans ont été publiés en français, notamment par les éditions Flammarion et en poche chez Folio SF.

Ira LEVIN est décédé lundi 12 novembre 2007, d’une crise cardiaque, à Manhattan.


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


  • Un bébé pour Rosemary [Rosemary’s Baby, 1967] - REED. J’AI LU / SF A la fin des années 60, les WOODHOUSE, couple de jeune mariés très propres sur lui, s’installe dans un nouvel appartement. Rapidement, Rosemary a l’impression que ses voisins sont membres d’une secte satanique et qu’ils convoitent l’enfant qu’elle attend... Et si elle avait raison ?

    Désuet, desservi par une traduction assez plate, qui ne rend pas fidèlement l’ironie de l’auteur, ce roman a marqué son époque par l’intrusion dans le monde moderne de très crédibles sorciers mal intentionnés. Tout le plaisir vient du décalage entre Rosemary, jeune bourgeoise pleine d’optimisme, toute à la joie de ses noces, et l’intervention du Mal, sans effets grandiloquents mais avec ce qu’il faut pour créér le doute, puis la peur, et enfin l’angoisse.

    Dans une suite, intitulée Le fils de Rosemary [Son of Rosemary, 1997] parue trente ans plus tard, Ira LEVIN essaie vainement de renouer avec le charme angoissant du premier roman. Dispensable.


    Pour la petite histoire : La renommé du Bébé de Rosemary doit beaucoup à l’adaptation réalisée par par Roman POLANSKI en 1969, avec Mia FARROW et John CASSAVETES dans le rôle du jeune couple.
    Le Bramford, la « monstrueuse bâtisse victorienne » peuplée de gargouilles, dans lequel Ira LEVIN fait emménager Rosemary et son mari en début de roman n’existe pas.
    Les scènes extérieures ont été tournées au Dakota Building, à l’angle de la 72e Rue et de Central Park West.
    Cet immeuble est désormais célèbre, à cause du film mais aussi parce que le comédien Boris KARLOFF y cultivait des orchidées au dernier étage et que John LENNON y vécut et mourut, assassiné devant l’entrée par un déséquilibré qui lui demandait un autographe.
  • Un bonheur insoutenable [This perfect day, 1970] - REED. J’AI LU / SF Une dystopie à la manière du 1984 de George ORWELL, qui décrit un monde entièrement administré par UniOrd, un ordinateur géant.

  • Les femmes de Stepford [The Stepford Wives, 1974] - REED. J’AI LU / SF A Stepford, les femmes sont de parfaites fées du logis : elles entretiennent leurs maisons toute la journée, ne lâche l’aspirateur que pour préparer le repas, ou s’occuper des enfants. Sans jamais se plaindre. Et avec ça, toujours charmantes, coiffures étudiées, poitrines aguicheuses...

    Joanna, récemment arrivée, trouve cela bien étrange et se pose bien des questions sur ce "Club des hommes" qui réunit ses messieurs [y compris son Walter] entre eux, dans la maison en haut de la colline... Et quand l’une de ses seules amies, tout juste arrivée elle-aussi, se transforme à son tour en femme au foyer idéale, elle commence à s’inquiéter sérieusement...

    Un conte, un peu désuet, qui aurait pu être un parfait scénario pour un épisode de Twighlight Zone. Comme dans "Le bébé de Rosemary", Ira LEVIN s’amuse à confronter une jeune femme moderne avec un monde aux règles soudain déroutantes et aliénantes... Amusant et sans prétention. On peut même y voir une nouvelle façon de défendre les droits des femmes contre le retour du machisme.
  • Ces garçons qui venaient du Brésil [The Boys from Brazil, 1976] - REED. J’AI LU / SF L’ancien médecin d’Auschwitz, le sinistre Dr MENGELE, s’est réfugié au Brésil. Il s’est mis en tête de recréer des petits clones du Führer à partir du sang d’HITLER... L’expérience ne va pas tourner du tout comme il l’avait prévu...
    Best-seller, porté au cinéma par le réalisateur Franklin J. SCHAFFNER en 1978, avec Gregory PECK, Laurence OLIVIER et James MASON.

Toutes les œuvres de Ira LEVIN sur AMAZON.fr



Lire la critique

COMMANDER

Un bonheur insoutenable" de Ira Levin

[This perfect day, 1969]

Classique de l’anticipation, référence de la dystopie, Un bonheur insoutenable est réédité ce mois-ci chez J’ai Lu, sous une nouvelle [et jolie] couverture. L’occasion pour tout le monde de [re]découvrir un texte finalement assez polémique.

 

Mr.C