EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 01/05/2005

"La Trilogie du Minotaure" de Thomas B. SWANN

["Cry silver bells", "The forest of forever" et "Day of the minotaure"

ED. LE BELIAL’, 2003 - REED. FOLIO SF, 2005

Par Ubik

L’oeuvre majeure de Thomas Burnett SWANN reparaît en intégrale. Désormais, on pourra apprécier "Le labyrinthe du minotaure", "La forêt du minotaure" et "Le jour du minotaure" en un seul livre, en grand format ou en poche.

Pour les fans de fantasy, Thomas Burnett SWANN est un auteur à découvrir [ou à redécouvrir, pour ceux qui connaissaient déjà "La forêt d’envers-monde" et "Les dieux demeurent" parus chez la défunte Opta].


"Le labyrinthe du Minotaure" nous raconte les aventures de Hora et Lordon, deux adolescents fugitifs qui, quittant l’Egypte, abordent en Crète au port de Pseira. Elle est courtisane, lui est voleur débutant et malchanceux.

Très rapidement, ils sont expulsés de la cité et doivent traverser la forêt des bêtes. Autant dire, qu’aux yeux des crètois, ils sont condamnés à mort. S’ensuivent de nombreuses péripéties et surtout des rencontres périlleuses.

Le récit de "La forêt du minotaure" est divisé en deux parties qui ont pour centre le personnage d’Eunostos, le dernier des minotaures. Celui-ci a jeté son dévolu sur Kora la dryade mais, heureux en amitié, il n’a pas le même succès en amour et il doit affronter la jalousie de Safran, la reine thria, puis la concurrence d’Aeacus, le frère du roi Minos.

Enfin, "Le jour du minotaure" nous narre les malheurs de la Crète, envahie par les barbares achéens. Théa et Icare, pourchassés de la citadelle où leur père les avait fait mettre à l’abri, sont recueillis par Eunostos. Hélas, la menace achéenne réapparaît à la lisière de la forêt nuisant à la belle harmonie du royaume des bêtes.

Donc, point de conflit manichéen, ni de quête à accomplir dans cette trilogie, mais une série de récits qui se suivent chronologiquement avec néanmoins quelques problèmes de continuité, l’auteur étant mort avant de les résoudre. Celui-ci nous offre un univers merveilleux, vague souvenir de l’âge d’or, situé sur une île de Crète idéalisée, voire mythifiée, peuplée de dryades, centaures, pasnici et autres "bêtes" [terme dont l’acception diffère de la notre].


COMMANDER

Il se compose ainsi une ode à la faune, à la flore et à la terre-mère dont on sort charmé et apaisé avec, cependant une pointe de nostalgie, tant le ton adopté est mélancolique.

Ce livre mérite vraiment de figurer dans une bibliothèque au côté de Robert HOLDSTOCK.