EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

 
 
Publié le 01/04/2007

La pyramide de feu d’Arthur Machen

[The Shining Pyramid, 1895]

REED. FMR - PANAMA / LA BIBLIOTHEQUE DE BABEL 5

Par Mr.C

Le cinquième volume de la Bibliothèque de Babel de Jorge Luis Borges réédité par FMR / Panama est consacré à un grand maître du fantastique victorien, Arthur Machen, dont l’œuvre impressionna durablement ses contemporains et enfanta quelques rejetons littéraires plus célèbres que lui, en particulier H.P. Lovecraft.


En préambule, il faut redire le vif plaisir qu’il y a à tenir entre ses mains, tous les trois mois, un nouvel opus de la Bibliothèque de Babel. La beauté de l’édition, la qualité du papier et même son odeur, les illustrations de couverture, qui possèdent le charme granuleux de gravures interdites ; les introductions de Borges, d’une précision inimitable quand il s’agit de décrire l’indescriptible... Bref, je suis fan, et je tenais à insister là-dessus.

Ce cinquième opus délivre 3 nouvelles relativement courtes d’Arthur Machen, 3 nouvelles centrales dans une œuvre qui en compte bon nombre mais qui établit parfois, d’un texte à l’autre, des connexions étranges qui font le mystère et la cohérence de l’ensemble.

Au sommaire donc :

  • La pyramide de feu
  • Histoire du cachet noir
  • Histoire de la poudre blanche

Chacun de ses textes est une touche de peinture dans le vaste tableau horrifique brossé par Arthur Machen à travers ses écrits fantastiques. Ils se peuvent lire indépendamment les uns des autres, mais ils se répondent, se complètent et s’expliquent mutuellement.

Il est dans La pyramide de feu question d’une jeune femme disparue sans laisser de traces dans la campagne galloise. Troublante affaire jetée à l’arière-plan par une énigme plus dérangeante encore : la présence, sur les bordures d’un jardin, de signes hiéroglyphiques tracés au moyen de silex antédiluviens. Les formes dessinées, un bol, une lune, une pyramide ne sont que les premiers indices d’une sorte d’enquête qui commence.

Dans cette même façon de Sherlock Holmes amateur, l’Histoire du cachet noir place une jeune femme dans la situation d’observer son maître sur la piste d’un alphabet quasi-cunéiforme découvert sur un cachet de pierre impossible à dater - et échappant à la connaissance tant des historiens que des ethnologues.

Histoire de la poudre blanche conserve cette trame : un personnage, confronté à un mystère qui semble cacher de grands et terribles secrets, approche peu à peu de la vérité, à son grand effroi : en l’occurrence, c’est à nouveau une jeune femme qui ici cherche à comprendre ce qui arrive à son frère, étudiant en droit maladivement casanier, devenu du jour au lendemain un fêtard déraisonnable suite à un traitement médical peu orthodoxe...

Cette construction classique, qui emprunte aux romans de détectives certaines étapes obligées sera reprise avec méthode et fidélité par H.P. Lovecraft dans nombres de ses textes les plus connus du Mythe de Chtulhu. Elle permet une gestion du suspens efficace, et crée l’empathie avec le personnage de l’enquêteur - personnage appelé parfois à subir ensuite de bien tristes sorts.
La logique "policière", déductive, presque scientifique, se heurte alors avec une horreur sans borne à l’indicible, au monstrueux. Et avec une économie d’effets épatante, le résultat est inégalable.


COMMANDER

Sans vouloir trop en dire, sachez que chez Arthur Machen, comme chez son illustre fan américain, qui écrira une génération plus tard, les énigmes les plus anodines mènent à la découverte de secrets qu’on regrette toujours de découvrir et qu’il faut bien finir par accepter l’idée que de monstrueuses choses demeurent dans l’ombre.

A ceux qui seraient séduits, on conseille aussi la lecture du Grand Dieu Pan, très abordable chez Librio.