EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 18/12/2003

« La révolte des ombres » [Quantex 2] de Ludovic ALBAR

ED. MNEMOS, 2003

Par Lunatik

Emergence d’un nouveau genre de la SF : Le Politique-Opéra.
« La révolte des ombres », second volet de la trilogie Quantex, nous plonge à nouveau dans un space opera résolument tourné vers la gestion d’une crise politique majeure dans le système solaire colonisé par l’homme. Pas facile, au bout de un an, de se remémorer les nombreux personnages et évènements du premier tome.


Pour faciliter la tache du lecteur, Ludovic ALBAR nous donne quelques indices au début de ce second tome, le reste remontera à la surface de la mémoire au fur et à mesure de la lecture. Voici, dans les grandes lignes, ce qui s’est produit dans « Le songe des immortels » :

Sur Terre, les immortels de la dictature eugéniste ont réduit en esclavage le peuple vivant dans les Ombres - les villes en périphérie des majestueuses cités eugénistes. Le mouvement Zakkapiste, dont les ramifications s’étendent jusqu’à Mars, se prépare à la révolte et au soulèvement.

Le gouvernement martien envoi Lewis Khandra - le meilleur élément du service de renseignement - infiltrer les rangs des Zakkapiste sur Terre. Dès son arrivé, il sera malgré lui - à l’insu de son plein gré - victime d’un chantage orchestré par Rebekka. Il devra propager le virus qu’on lui a inoculé dans le mouvement Zakkapiste avant de pouvoir recevoir l’antidote. La tension monte entre les colonies annexes - Titan, la Terre, Mars et les autres - pour aboutir à « La révolte des Ombres ».

C’est, à présent, la guerre. Sur Terre, les rebelles zakkapistes fuient les Ombres et se battent sans relâche contre la Défense eugéniste terrienne. Sur Mars, Safaris renverse le président et prend le contrôle de la planète et de ses ressources. Dans l’espace, la Loge permanente des conflits fait appliquer ses résolutions et se lance à l’attaque de la république libre de Titan. Mais d’où viennent les perturbations du Quantex ?

A la lecture de ce tome 2, on ne peut manquer de faire le parallèle avec des événements et des personnages d’aujourd’hui. Lorsque que George W. Rodham - le président de la confédération des états martiens - déclare en page 54 « Le divin nous soutient dans notre combat légitime contre l’empire du mal », comment ne pas faire le lien avec un autre George W. parti en croisade contre l’axe du mal. Le pétrole étant ici remplacé par le marsenium - indispensable au mode de déplacements interstellaires.

Le MRVO - le mouvement des Zakkapistes - se voit attribuer le rôle des terroristes d’aujourd’hui. Ce mouvement révolutionnaire qui se bat pour sortir du joug de la dictature eugéniste trouve ses racines au sein d’une doctrine religieuse et utilise toutes les ficelles du terrorisme pour arriver à ses fins. C’est donc en utilisant un miroir à peine déformant que Ludovic ALBAR projette la vision qu’il a de notre monde actuel vers son monde imaginaire où l’homme a peuplé le système solaire.

La complexité de l’intrigue politique vient du nombre de protagonistes qui interfèrent. Quelques dix-huit organisations institutionnelles composent la diaspora humaine et le point de vue de chacune d’entre elle est traité. Et c’est, sans doute là, le point faible de ce livre. Certains passages auraient, en effet, mérités d’être mis de côté alors que d’autres auraient pu être développés un peu plus. De plus le chapitrage du livre - 4 a 6 pages par chapitre - nécessite une gymnastique constante qui pourra dérouter les adeptes du récit purement linéaire.


COMMANDER

Au final, cette fresque politique à l’échelle du système solaire est plutôt réussie et bien ficelée. Il faut juste espérer que le troisième et dernier volet sera un peu moins terre à terre.

Les réponses aux questions relatives à l’effondrement temporaire du Quantex, ainsi que le développement des pouvoirs télépathiques de l’homme, trouveront, peut-être, une place à la hauteur des ambitions de cette trilogie prometteuse.