EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 01/01/2000

"Le meilleur des mondes" d’Aldous HUXLEY

["Brave New World", 1932]

PREMIERE EDITION FRANCAISE 1932

Par Mr.C

L’une des dystopies incontournables de la science-fiction.


La société est totalement rationnalisée : les individus sont fabriqués artificiellement, dans des cuves, leur programme génétique les destine à une fonction précise dans une catégorie sociale déterminée à l’avance. Les messages qu’on leur répète pendant leur sommeil les conditionnent. [Par exemple, les Epsilons, la plus basse catégorie d’individu, sont extrêmement heureux de veiller au fonctionnement des machines].

Les sentiments sont neutralisés par une drogue, le soma, qui rend perpétuellement heureux...le sexe est totalement libre, mais l’amour, le mariage et la parenté sont refusés et jugés obscènes. Bref, c’est le meilleur des mondes possibles...

Deux personnages échappent au système : Bernard, un Alpha - la plus haute catégorie d’individu - dont le programme génétique a partiellement échoué. Et John, le Sauvage, qui vivait dans une réserve au Nouveau Mexique, et qui découvre le meilleur des mondes

Grand roman, cruellement visionnaire, plus de 60 ans avant le clonage de la brebis Dolly... Ecrit avant la Deuxième Guerre Mondiale, il entrevoit déjà les potentialités dictatoriales que recèlent le progrès des sciences du vivant, et le consumérisme [Henri Ford est le Dieu de son Monde].


COMMANDER

Souvent comparé à "1984" de George ORWELL, dont il est pourtant très différent : alors que dans "1984", la dictature s’appuie sur le lavage de cerveau, la manipulation du langage et de l’Histoire, dans "Le Meilleur des Mondes", c’est une joie artificielle dûe au conditionnement et à la drogue qui permet de priver les êtres de leurs libertés.