EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 01/01/2007

« Le miroir de l’amour » de Alan MOORE et José VILLARRUBIA

« The Mirror of Love », NOV. 2003

ED. CARABAS, NOVEMBRE 2006

Par Pegase

Alan MOORE est un scénariste de bandes-dessinées devenu culte [« From hell », « Watchmen », « Promethea », etc] mais aussi un romancier talentueux à ses heures [son premier roman « Voice of the fire » devrait paraître courant 2007 aux éditions Calmann-Levy] et un poète érudit, comme le prouve ce « Miroir de l’amour » illustré qui vient de paraître.


Aux yeux de l’auteur, aucun sujet n’est tabou. Il l’a encore démontré avec sa dernière grande œuvre « Lost girls » ou comment faire de la pornographie intelligente en revisitant les célèbres personnages que son Wendy [Peter Pan] Dorothy [magicien d’Oz] et Alice [du pays des merveilles].

Pour « Le miroir de l’amour », l’auteur montre une autre facette de son talent, la poésie. Ce long poème retrace l’histoire de l’homosexualité. Il s’origine en 1988 dans l’anthologie « AARGH », dans laquelle de nombreux artistes se sont engagés en faveur des droits des homosexuels, en réponse aux prises de position du gouvernement de Margaret Thatcher en 1986 et plus précisément d’une déclaration de William Frank Brownhill qui proposa l’extermination de 90% des homosexuels masculins dans des chambres à gaz. Ajouté à cela la fameuse et scandaleuse Clause 28 qui interdisait aux autorités locales d’Angleterre et du Pays de Galle de promouvoir l’homosexualité. Cette Clause a été abrogé en septembre 2003.
MOORE s’atèle donc à travers ce poème à retracer une histoire de l’homosexualité - avec des périodes et des personnages clés. On citera notamment Homère, Sappho, Michel-Ange, Oscar Wilde et d’autres moins connus comme ce médecin germano-hongrois Kertbeny inventeur en 1869 du néologisme « homosexualität » qui est un hybride étymologique du grec « homo » [semblable] et du latin « sexus » [sexe].

En introduction, David Drake narre la façon dont ils ont pu, avec Villarrubia, donner corps au texte avec une adaptation théâtrale qui fut un grand succès. Ensuite vient à gauche le poème et à droite les photographies de Villarrubia qui illustrent les propos du texte, ainsi qu’en fin d’ouvrage une chronologie qui présente brièvement les personnes qui ont joué un rôle dans l’histoire de l’homosexualité.


COMMANDER

« Le miroir de l’amour » est en quelque sorte un plaidoyer pour la tolérance, une invitation à faire fi de nos préjugés envers l’homosexualité. Sous la plume érudite de Moore, nous parcourons le livre avec grand plaisir, il nous incite aussi à la curiosité intellectuelle et à l’ouverture d’esprit.

Comme le dit fort justement Robert Rodi dans son avant propos, cet ouvrage n’est pas un hommage à l’amour du même sexe mais un hommage à l’amour tout court.


PS : Alan MOORE travaille actuellement d’arrache-pied sur un nouveau roman, « Jérusalem » qui dépassera les mille pages selon lui...