EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 26/07/2004

"Le musée noir" d’André Pieyre DE MANDIARGUES

[ED.GALLIMARD / L’IMAGINAIRE]

Par Mr.C

Ce recueil est une excellente porte d’entrée dans l’univers de MANDIARGUES car ces sept nouvelles couvrent une bonne part de l’étendue des fantasmes et des styles de l’auteur.


SOMMAIRE DU RECUEIL :

  • "Le sang de l’agneau"
  • "Le passage Pommeraye"
  • "L’homme du parc Monceau"
  • "Mouton noir"
  • "Le tombeau d’Aubrey Beardsley ou Les fashionables chinois"
  • "Le pont"
  • "Le casino patibulaire"

"Le sang de l’agneau" raconte la nuit agitée d’une jeune fille aux parents cruels, qui escalade la fenêtre de sa chambre, pour une nuit érotique et sanguinolente.

"Marceline Caïn : on eût dit qu’elle était mêlée de cendre, de sable et de sang. A quatorze ans, elle n’aimait rien ni personne qu’un gros lapin jaune-orange, touffu, qu’elle appelait Souci. Tous les matins, en cette fin de printemps déjà brûlante, Marceline à peine vêtue et lavée courait ouvrir la porte découpée dans le flanc de la caisse où l’on mettait à dormir Souci pendant la nuit. Et la douceur inaugurale par laquelle elle faisait commencer chaque jour de sa vie était de précipiter la tête et les deux bras à l’intérieur de cette caisse chaude, où les derniers relents de tabac disparaissaient sous une quantité d’effluves domestiques qui, tous ensemble, font la véritable odeur de lapin..."

"Le passage Pommeraye" et "L’homme du parc Monceau" relèvent de la courte nouvelle à chute, avec humour. Les textes suivants, plus échevelés, s’embarquent dans des cauchemars habités de ténor nègre, d’animaux érotiques, de scarabés, de pacotille et de malfrats délicieux.


COMMANDER

Tout MANDIARGUES en quelques pages de ténèbres finement ouvragées, dorées à la feuille puis balafrées à la serpe.