EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

 
 
Première publication le 01/07/2006
Publié le 04/03/2009

Le royaume blessé de Laurent Kloetzer

[1ERE ED. DENOËL / LUNES D’ENCRE, MAI 2006]

REED. FOLIO SF, MARS 2009

Par Lunatik

Ecoutez ! Ma parole est vérité ! Voici l’histoire d’Eylir Ap’callaghan !
Laurent Kloetzer, absent des rayonnages depuis 5 ans, revient sur le devant de la scène dans la collection Lune d’Encre. Le pavé qu’il nous propose (750 pages) nous replonge avec plaisir dans le même univers que La voie du cygne parue en 1999.


Fantasy ? Non, pas vraiment. Il n’y a pas de magie, pas de créatures fantastiques, pas de quête initiatique, d’anneau à récupérer ou encore de dragon à tuer. Nul chevalier blanc courant au secours de sa belle et tendre coincée dans la plus haute tour du château ennemi. Pourtant la filiation avec la Fantasy est incontestable. Ce royaume blessé, partagé entre une renaissance réinventée et un Moyen Age barbare, navigue avec aisance à la frontière du genre.

JPEG - 9.2 ko
L’édition originale
[DLE, 2006]

Au détour d’une taverne, un jeune homme croise le chemin de Kyle. Les histoires que celui-ci raconte le soir devant une salle captivée, propulsent le jeune homme dans une quête effrénée de savoir. Il reconstruira pierre par pierre la vie mouvementé d’Eylir Ap’Callaghan et deviendra par la force des choses son chroniqueur (et ce sans l’avoir encore rencontré).

C’est donc le destin d’Eylir qui nous sera conté. Un personnage au parcours chaotique, frère du défunt Roi des Rois, Allander Ap’Callaghan, rassembleur des peuples Keltes. Eylir sera tour à tour chef de guerre, aventurier, bandit, mendiant ou roi.

Le lecteur est tour à tour amené à suivre l’enquête du scribe et la fresque épique de l’héritier du roi. Et tout comme le chroniqueur, on se prend au jeu. A chaque fois que le récit des batailles fait place aux tavernes enfumées, on se plait à espérer que le scribe trouvera rapidement un indice qui lui permettra de repartir sur la piste d’Eylir Ap’Callaghan.

La grande force de ce récit se trouve être ses personnages. L’histoire n’est certes pas dénuée d’intérêt, bien au contraire. Mais le soin apporté par l’auteur dans les personnages fait toute la richesse de ce livre. Complexes, très loin des sempiternels héros manichéens de la Fantasy traditionnelle, ils nous dévoilent petit à petit leurs forces et leurs faiblesses. On souffre de leurs échecs, on s’enorgueillit de leurs victoires. On passe du courage à la couardise, de la volonté à la soumission, de l’amour à la haine.


COMMANDER

Au final, c’est une magnifique fresque où chaque page est un tableau de Maitre. Les couleurs prennent vie sous le pinceau de Laurent Kloetzer pour le plus grand plaisir du lecteur.

J’en fais un peu trop à votre goût ? Oui je sais, je m’emporte facilement. Mais quand on aime, on ne compte pas. Ce livre est beau, ce livre est bon, ce livre émeut, ce livre botte le cul, ce livre sait tout faire, alors vous attendez quoi ?