EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Il y a deux thématiques fortes dans l’œuvre de Xavier MAUMÉJEAN : l’Histoire, celle qui s’écrit avec un grand H, et la culture Populaire, celle qui s’écrit avec un grand P.
Grand mixeur devant l’éternel, l’homme s’ingénie à mêler, fusionner et reprendre à son compte de grands personnages, réels ou fictifs [Sherlock Holmes, Elephant Man, Peter Pan, les Super Héros des comics...], les époques et les lieux, pour donner vie à des univers trés référencés à travers lequels il exprime ses propres préoccupations.


Dès son premier roman, MAUMÉJEAN s’approprie un personnage "historique", le célèbre Elephant Man. Dans Les Mémoires de l’Homme-Éléphant, l’handicapé souffreteux mis en scène par David LYNCH en 1980 devient ici un enquêteur aux intuitions géniales : depuis sa chambre d’hôpital, dans le Londres glauque des années 1890, Joseph Merrick résoud les énigmes les plus complexes par simples déductions.
Le procédé est un copié-collé de celui utilisé par Conan DOYLE dans une aventure résolue par Sherlock Holmes sans quitter son appartement, mais le récit de MAUMÉJEAN, qui dépasse ce simple cadre, se montre brillant, érudit et stylé : il emporte l’adhésion du lecteur.
Primé par le Prix Gérardmer 2000 du roman fantastique, MAUMÉJEAN gagne ainsi ses galons de "fer de lance" de la SF française, rayon uchronie [bien qu’il n’est jamais vraiment prétendu à ce titre !] [1]

MAUMÉJEAN demeure dans l’uchronie-recyclage avec, en 2002 La Ligue des Héros, exercice semi-parodique où, à la façon d’Alan MOORE [Les Watchmen, La Ligue des Gentlemen Extraordinaires] il prolonge et pervertit les codes de l’univers des super-héros, dans le cadre d’une Europe victorienne uchronique.

L’exercice de grand mixage atteint des sommets [certains diront des gouffres] avec L’Ere du dragon [suite de la Ligue des Héros, parue en 2003], dans lequel MAUMÉJEAN convoque Peter Pan, Le Baron rouge des batailles aériennes de la Première Guerre Mondiale et un escadron de dragons asiatiques dans une réécriture de la Guerre des Boxers, à Pékin, en 1900.
Un rien outrancier, le roman atteint les limites du procédé, l’équation uchronie + recyclage de la culture pop aboutissant à un grand fouillis ; MAUMÉJEAN revient alors à des recettes plus construites et mieux maîtrisées.

La Vénus anatomique [2004] est une relecture étonnante du mythe de Frankenstein, sur fond de cape et d’épée, au XVIIIème siècle. Versailles, les Mousquetaires, un être vivant créé par l’homme... encore un roman où l’Histoire authentique bascule dans le fantastique donc, mais sans surenchère inutile cette fois, et avec un certain brio dans l’évocation historique.
Dans la foulée, et avec autant de bonheur, Car je suis Légion [2003], est un thriller palpitant, situé en 600 avant JC., dans le cadre d’une Babylone uchonique que les dieux auraient déserté.
Avec ses deux romans, l’auteur prouve l’originalité de son inspiration et ses talents de conteur.

A cette œuvre cohérente et de plus en plus solide s’ajoute, en parallèle, une carrière d’éditeur : Xavier MAUMÉJEAN a participé de très près, et co-dirige aujourd’hui aux côtés d’André-François RUAUD, la Bibliothèque Rouge chez les Moutons Electriques, une collection de monographie particulièrement originales puisqu’elles sont dédiées aux grands héros de la littérature populaire : Arsène Lupin, Fantômas, Sherlock Holmes ou Hercule Poirot.

Avec Stéphane BOILLOT [aka Johan HELIOT], il a adopté le pseudonyme de Wayne BARROW pour signer Bloodsilver [2006].

Il est aussi illustrateur, cinéaste, essayiste, et auteur de plusieurs dramatiques radio pour France Culture.

Récemment, avec Guillaume LEBEAU, MAUMÉJEAN a lancé aux éditions La Baleine une nouvelle collection baptisée Le Club Van Helsing, qui se veut l’équivalent pour le fantastique et l’horreur de ce que le Poulpe fut à la Série noire : des histoires asses courtes, signés par des noms de la littérature de genre, et basées sur une Bible : tous les récits s’apparentent à une chasse aux monstres lancée par les membres du Club, sous la direction de Hugo Van Helsing, descendant du célèbre pourchasseur de Dracula dans le roman de Bram STOCKER.
Et si chaque histoire peut se lire indépendamment, chacune apporte sa pierre à une meta-histoire du Club qui se construit de romans en romans.

Par ailleurs, [comment fait-il ?] MAUMÉJEAN est membre du comité directeur de l’anthologie périodique Fiction, et directeur chez Mango d’une collection de fantasy pour la jeunesse, Royaumes perdus.

Xavier MAUMÉJEAN aime Jimi HENDRIX, Robert WYATT et Nick DRAKE, J.G. BALLARD et Michael MOORCOCK... il vit à Valenciennes, dans le Nord, avec sa femme et leur fille.



Lire la critique

COMMANDER

Rosée de feu de Xavier Mauméjean

1944. Acculé dans ses ultimes retranchements, le Japon prépare le sacrifice suprême, encouragé en cela par quelques généraux et seigneurs de la guerre fanatisés. Dans son village, Hideo, écolier de six ans, suit à la radio les exploits de l’aviation impériale, rejouant à la récréation avec ses camarades les batailles menées par les héros nippons. Secrètement, il espère le réveil du kamikaze salvateur, ce Vent divin dont les tempêtes ont repoussé à deux reprises par le passé l’envahisseur mongol. Et il envie son frère Tatsuo engagé dans l’aviation pour combattre les Américains. Coïncidence ? C’est justement à cet épisode historique auquel pense le capitaine Obayashi lorsqu’il appuie la tactique de percussion volontaire décidée par l’état-major. Une tactique conforme à l’honneur, aux yeux de l’officier, et à laquelle Tatsuo participe avec son dragon.

 

Lire la critique

COMMANDER

La Reine des lumières de Xavier Mauméjean

An 2200 de l’ère alexandrine (1844 de notre calendrier). L’Empire gréco-indien fondé par le Conquérant vacille sur ses bases, menacé par les prémisses d’une guerre entre Roxane, fille de l’empereur défunt, et son oncle Philippe.
Des terres froides d’Angleterre aux montagnes d’Afghanistan, via le sanctuaire de Delphes, celle que l’on surnomme déjà la Reine des lumières aura fort à faire pour revendiquer son héritage et accomplir l’oracle rendu par la Pythie : « un souverain qui trouve la personne qualifiée connaît la prospérité. Celui qui n’y parvient pas sera anéanti. »
Roxane trouvera-t-elle cette perle rare en la personne de Thomas Drake, aka le « Diable rouge » ?
Offrira-t-elle la liberté au monde ?

 

Lire la critique

COMMANDER

La Guerre Spéciale de Xavier Mauméjean

Fort d’une bonne dizaine de romans, Xavier Mauméjean nous livre avec cette présente Guerre Spéciale une nouvelle incursion dans la littérature jeunesse au sein de la collection Autres Mondes chez Mango.

Guerre ? Vous avez dit Guerre ?

 

Lire la critique

COMMANDER

« Lilliputia » de Xavier MAUMÉJEAN

Second roman francophone publié dans la très recommandable collection Interstices, Lilliputia éclaire et prolonge le travail de Xavier Mauméjean entamé notamment chez Mnémos avec Ganesha. Un intérêt prononcé pour la foire, le monstre et le mystère, narré sur un mode humoristique très pince-sans-rire qui fait mouche. Le tout enveloppé d’une poésie douce-amère qui frappe autant qu’elle ravit. Approchez, mesdames et messieurs.

 

Lire la critique

COMMANDER

« Freakshow ! » de Xavier MAUMEJEAN

Dernier opus de la saison 1 de la sériale et monstrueuse collection du Club Van Helsing lancée par MAUMÉJEAN et LEBEAU. Au bout de sept épisodes, c’est donc MAUMÉJEAN lui-même qui clôt la première vague.

 

Lire la critique

COMMANDER

« Ganesha, Mémoires de l’homme-éléphant » de Xavier MAUMÉJEAN

Les mémoires imaginaires de Joseph Merrick, l’Elephant Man qui vécut à Londres au XIXème siècle.
Il s’agit ici de la ré-réédition retravaillée des Mémoires de l’homme-éléphant parues en 2000 au Masque, et récompensé par le Prix Gérardmer / Fantastic’Arts 2000 du roman fantastique. Le roman est assorti de quatre illustrations qu’on ne manquera pas de regarder soigneusement...

 

Lire la critique

COMMANDER

« Car je suis légion » de Xavier MAUMÉJEAN

Babylone, an 585 avant notre ère. Sarban, fils de Dagan, vit une enfance paisible dans la ferme familiale jusqu’au jour où un accusateur de passage remarque son intelligence et décide de lui faire poursuivre des études à Babylone.

Un thriller à Babylone qui n’a rien à envier aux classiques du genre.

 

Lire la critique

COMMANDER

« Poids mort » de Xavier MAUMEJEAN

Je pensais être définitivement rassasié par ma dernière lecture d’un texte de la collection novella SF [ « Führer prime time » de Johan HELIOT pour mémoire]. Non on ne m’y reprendrait plus, m’étais-je fait la promesse mille fois de suite.
Mais voilà que sur l’étal du libraire du coin, l’inénarrable visuel de la collection est venu m’irriter le regard comme une persistance rétinienne malvenue. Evidemment un texte de Xavier MAUMEJEAN, auteur dont je suis boulimique de la prose savoureuse, ne pouvait pas rester longtemps inaperçu. Aussi ai-je cédé à la compulsion du moment. A l’instar de la [bonne] chair, l’esprit peut se révéler faible.

 

Lire la critique

COMMANDER

« La Vénus anatomique » de Xavier MAUMÉJEAN

Délaissant Lord Kraven, dont les aventures effrénées ont défrayé un temps la chronique des éditions Mnémos, Xavier MAUMEJEAN nous propose avec La vénus anatomique, un nouveau roman qui n’est pas ce qu’il paraît être et se trouve être, ce qu’il n’est pas finalement. Pour les acharnés des littératures de l’imaginaire, tendance francophone, faction uchronique, une première version plus courte de ce texte est parue dans l’anthologie sur l’uchronie présentée par André-François RUAUD, Passés recomposés.

 

Mr.C


NOTES

[1] Les Mémoires de l’Homme-Éléphant sont reparues sept ans plus tard, en 2007, sous une forme revue et augmentée, sous le titre Ganesha aux éditions Mnémos.