EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Pour beaucoup d’amateurs, MOORCOCK est un pionnier de la littérature moderne, touchant à tous les genres, de la fantasy à la SF, en passant par le fantastique, le roman historique et même un certain nombre de textes érotiques.

Créateur de personnages cultes, comme Elric le Necromancien ou Jerry Cornélius, MOORCOCK a marqué les littératures de l’imaginaire de sa plume, en tant qu’auteur, et de son esprit, en tant qu’éditeur et rédacteur en chef de revues influentes.


WORDS & SORCERY

Le jeune Michael MOORCOCK n’est pas un élève brillant, et il quitte l’enseignement à 15ans. Ce qui le passionne lui, ce sont les nouvelles d’Héroic-Fantasy qu’il commence à écrire, la bande-dessinée et la musique [il joue de la guitare]. A 18 ans il devient rédac-chef de Tarzan Adventures, une revue de BD.

Musicien dans des groupes de country ou de blues, il ne connait pas le succès et se tourne vers l’écriture. Il commence le récit des aventures d’Elric le Nécromancien. Le premier est publié en 1961 dans Science Fantasy.

En 1963, il devient rédacteur en chef de la revue New Worlds [où il travaillera jusqu’à la faillite du titre en 1980]. Il est alors à l’origine d’un certain renouveau littéraire en Grande-Bretagne dans le domaine de la SF et de l’anticipation.

Grâce aux aventures d’Elric de Melniboné [publiées jusqu’en 1989], MOORCOCK est devenu un maître de la Nouvelle Fantasy. Alors qu’on lui avait commandé des histoires « à la Conan », il a repris les clichés du genre mais a réussi à en donner une lecture plus profonde.

Violent et désespéré, mais aussi idéaliste et libertaire, Elric, le "paria" symbolise "l’ambivalence de la nature humaine". A travers lui, MOORCOCK réfléchit sur de grandes notions métaphysiques : la vie, la mort, le Destin...

Aux côtés d’Elric, d’autres héros vont naître sous la plume de MOORCOCK, comme Corum, Hawkmon duc de Köln, Erekose ou Kane.

En dehors de ses cycles de fantasy, MOORCOCK est également connu pour un roman étrange, "Voici l’homme" où il donne sa version acerbe et tragique de la naissance du christianisme.

Finalement tous les romans de MOORCOCK constituent un seul et vaste cycle, le cycle de l’Eternel Champion. Elric, Jerry Cornélius le dandy-espion, et tous ces héros dont les initiales sont les mêmes comme Jhary-a-Conel de Corum, Jherek Cornelian des Danseurs, ou même Jésus Christ de Voici l’Homme... ils ne sont que les facettes d’un même personnage. Dans des mondes en perdition, ces héros luttent contre le Destin, exercent leur liberté même quand les Lois, les Rois ou les Dieux les condamnent.

MOORCOCK a écrit un nombre de romans considérables, mais il faut savoir que, selon ses aveux, certains romans ne lui ont pris qu’une semaine de travail !

Michael MOORCOCK continue depuis des années à publier régulièrement. Il vit aujourd’hui aux Etats-Unis, au Texas.


La revue New Worlds

Revue littéraire britannique fondée en 1946 dont Michael MOORCOCK prend les rennes, à la demande de son directeur Ted CARNELL, en 1963.

En publiant de futurs grands auteurs comme Brian ALDISS, John BRUNNER, Thomas DISCH ["Camp de concentration"], John BALLARD ["La Forêt de Cristal"] ou plus tard Norman SPINRAD [les premières pages de "Jack Barron..."], MOORCOCK adopte une politique éditoriale audacieuse qui marquera son époque.

A cause de ses audaces éditoriales, la revue a connu de nombreux soucis financiers, et de fréquentes cessations d’activité. Elle est reparu en 1991, et MOORCOCK y est conseiller à la publication.

LIRE LE DOSSIER "NEW WAVE"


BIBLIOGRAPHIE CHOISIE


LE CYCLE D’ELRIC LE NECROMANCIEN

La sage s’étend sur 9 recueils de nouvelles :

  • 1 : "Elric des dragons" ["Elric of Melniboné", 1972]
  • 2 : "La Forteresse de la perle" ["The Fortress of the Pearl", 1989]
  • 3 : "Le Navigateur sur les mers du destin" ["The Sailor on the Seas of Fate", 1976]
  • 4 : "Elric le Nécromancien" ["The Weird of the White Wolf", 1977]
  • 5 : "La Sorcière dormante" ["The Sleeping Sorceress", 1977]
  • 6 : "La revanche de la rose" ["the Revenge of the Rose", 1991]
  • 7 : "L’Epée noire" ["The Bane of the Black Sword", 1977]
  • 8 : "Strombringer" ["Stormbringer", 1977]
  • 9 : "Elric à la fin des temps" ["Elric at the End of Time", 1981]

Elric, héros fabuleux de MOORCOCK, celui qui resterait s’il ne fallait en retenir qu’un seul... Dans un monde loin du nôtre, hors de l’Histoire et du Temps, Elric, prince albinos, poète et assassin, poursuit sa destinée... faible, frappé par le Destin, il ne doit sa survie qu’à l’épée magique Strombringer, qui semble parfois le manipuler. C’est un anti-héros, désespéré et éternellement errant.

A noter que le coeur du cycle se trouve dans les tomes 4 à 7, les trois premiers étant une sorte de flash-back sur la jeunesse d’Elric.

Oeuvre la plus connue de MOORCOCK, ce cycle de Fantasy plait même à ceux qui n’en lisent pas, à classer à côtés des romans de Fritz LEIBER ou Ursula LE GUIN.


LES AVENTURES DE JERRY CORNELIUS

  • "Le Programme final" ["The Final Programme", 1968]
  • "A bas le cancer" ["A Cure for Cancer", 1971]
  • "L’Assassin anglais" ["The English Assassin", 1972]
  • "Vous aimez la musak ?" ["The Condition of Musak", 1977]

Des récits rocambolesques qui tiennent du roman d’espionnage, de la science-fiction, dans des paysages pop marqués par les années 60.

Le personnage de Jerry Cornélius parcourt ces 4 romans, mais aussi, sous d’autres formes parfois, d’autres oeuvres de MOORCOCK. Dans les années 60, certains auteurs britanniques l’ont même récupéré à leur compte dans leurs propres romans de genre...


LE CYCLE DES DANSEURS DE LA FIN DES TEMPS

  • "Une chaleur venue d’ailleurs" ["An Alien Heat", 1972]
  • "Les Terres creuses" ["The Hallow Lands", 1974]
  • "La Fin de tous les chants" ["The End of All Songs", 1976]
  • "Légendes de la fin des temps" ["Legends from the End of Time", 1976]

Dans un avenir très très lointain, de oisives créatures quasi-divines se heurtent à une très prude anglaise du XIXème, déclenchant une succession d’accidents spatio-temporels.

Le cycle le plus SF de MOORCOCK, amusant et débridé, bien que parfois gratuit.



Lire la critique

COMMANDER

The Sundays Books (Les Livres du dimanche) de Mervyn Peake & Michael Moorcock

The Sundays Books réunit deux auteurs britanniques de l’Imaginaire en Albion, et non des moindres. Casting de rêve pour un ouvrage hors norme : aux pinceaux Mervyn Peake et à la plume Michael Moorcock. De cette collaboration posthume naît un livre d’images, à la fois poétique et humoristique, s’aventurant dans l’intimité d’un auteur inclassable aux multiples talents : Mervyn Peake.
L’hommage digne et touchant de Michael Moorcock à son aîné et ami.

 

Lire la critique

COMMANDER

« London Bone » de Michael MOORCOCK

[« London Bone », 2002]

Michael MOORCOCK novelliste, voilà une bonne surprise concoctée par Les 3 Souhaits, émanation éditoriale du site ActuSF. London Bone fera donc plaisir à tout le monde, aux fans, aux exégètes et aux néophytes avides d’essayer un Michael MOORCOCK différents des lourdes et pénibles sagas à la Elric [d’autant que, question nouvelles, à part l’excellent Déjeuner d’affaire avec l’Antéchrist - disponible chez DLE - le lectorat français n’avait pas grand chose à se mettre sous l’oeil].

 

Lire la critique

COMMANDER

"Mother London" de Michael MOORCOCK

["Mother London", 1988]

Trois personnages, trois histoires : Josef Kiss, Mary Gasalee et David Mummery, dont les routes sont inextricablement liées. Points communs : Le Blitz de Londres, et leur capacité télépathique, vécu davantage comme un fardeau que comme une bénédiction.

Un grand livre de Michael MOORCOCK

 

Lire la critique

COMMANDER

"Déjeuner d’affaire avec l’Antéchrist" de Michael MOORCOCK

Ce recueil de nouvelles rassemble différents textes consacrés aux Von Beck, cette famille dont les différents membres, à différentes époques et dans différents pays, hantent les récits de MOORCOCK.

"Déjeuner d’affaire avec l’antéchrist" rappelle aux fans [et aux autres] que l’inventeur du multivers est capable de faire autre chose que de la Fantasy

 

Lire la critique

COMMANDER

Voici l’homme de Michael Moorcock

[Behold The Man]

Chrétiens, fermez les yeux et allez donc cliquer sur Vatican.com, ce qui suit ne va pas vous plaire !

Figurez vous que Marie n’était pas vierge. Quand Joseph l’a épousé, elle avait déjà accouché d’un Jésus mongolien, conçu [d’après elle] par un démon.

 

DOSSIERS :

> L'interview - La New Wave, de MOORCOK à Damon KNIGHT [juin 2006]

Mr.C