EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


Auteur de l’archétype de la dystopie totalitaire, 1984, George Orwell est un écrivain qui a su faire de la littérature de science-fiction un outil de réflexion politique.


De son vrai nom Eric Arthur Blair, George Orwell est né à Motihari, le 25 juin 1903, fils d’un fonctionnaire de l’administration britannique des Indes.
Sa famille rentre au Royaume-Uni et le jeune Eric obtient une bourse pour le Collège d’Eton. Il y découvre notamment l’idéologie socialiste et a, pour professeur de français, un certain... Aldous Huxley. Mais les études ne conviennent pas à George Orwell et, au lieu de poursuivre ses études, à 19 ans, il retourne en Inde en s’engageant dans la Police impériale en Birmanie.
Ce qu’il y voit fait de lui un adversaire résolu du colonialisme... au bout de 5 années, en 1928, il démissionne et décide de vivre de sa plume.

Pour gagner son indépendance, il tente sa chance à Paris, où il loue une chambrette dans le Vème arrondissement. Mais il ne parvient pas à vendre sa prose, et, sans le sou, vit - ou plutôt survit - aux limites de la clochardise, gagnant quelques argents en devenant plongeur dans un restaurant. Cette expérience lui inspirera son premier récit, Dans la dèche à Londres et Paris [Down And Out In London And Paris] qu’il publiera en 1933.

Rentré en Angleterre, obligé de se faire héberger par ses parents, il gagne sa vie en enchaînant les petits boulots : maître d’école, employé de librairie... En 1936, il publie Et Vive l’aspidistra où il dénonce la pression de la publicité dans les rues londoniennes...

Une commande de son éditeur l’amène à travailler sur la récession économique dans le nord-industriel de l’Angleterre. Au contact des mineurs anglais, sa pensée se rapproche encore un peu plus des idéaux socialistes (il relatera cette expérience dans Le quai de Wigan).

Dès le début de la Guerre d’Espagne, Orwell s’engage dans les milices syndicales de gauche, en l’occurence le P.O.U.M., Partido Obrero de Unificacion Marxista (Parti Ouvrier d’Unification Marxiste), aux côtés des Républicains contre Franco. Blessé, il voit les Communistes se retourner contre leurs alliés d’extrême-gauche et en etire un dégoût profond de la politique extérieure de l’URSS. De ses souvenirs difficiles, il fera aussi un livre, Hommage à la Catalogne (1938), où il dénonce l’écrasement des anarchistes par les communistes.

Après un séjour au Maroc, il est réformé en 1939, à cause de sa blessure. Mais il se fait embaucher comme speaker à la BBC.
En 1943, il devient directeur de l’hebdomadaire The Tribune, puis envoyé spécial pour The Observer en France et en Allemagne, où il chronique la vie politique.

Mais Orwell n’a jamais cessé d’écrire. Il publie en 1945 La Ferme des animaux, violente parabole anti-stalinienne qui connaîtra d’autant plus de succès que la Guerre froide vient de naître.

Quant à son chef-d’oeuvre, 1984, ce sera sa dernière œuvre : malade de la tuberculose, il meurt à Londres, le 21 janvier 1950.


A VOIR :

> Le dossier 1984 :

> George Orwell Homepage : C’est le site de référence sur cet auteur : les résumés et commentaires des œuvres sont complets, clairs et intelligents, la biographie est très détaillée...et le site fournit aussi bibliographie, essais approfondis, forum et liens variés...
On n’a pas vu mieux. [en anglais]


POUR CEUX QUI VEULENT EN SAVOIR PLUS :

> La politique selon Orwell par John Newsinger (ED. AGONE, SEPT 2006). Ce professeur d’histoire contemporaine et de sciences politiques de l’Université de Bath-Spa [R.-U.] a écrit une biographie politique de George Orwell qui replace chacune de ses œuvres dans son contexte historique.



Lire la critique

COMMANDER

1984 de George Orwell

[1984, 1949]

La révolte d’un homme dans un monde totalitaire quasi parfait.

Un chef-d’œuvre emblématique de la SF, qui avec "Big Brother" a créé le paroxysme de l’Etat totalitaire et policier dans lequel chacun est surveillé en permanence, l’Histoire et la langue manipulées et les médias sous contrôle.

 

Lire la critique

COMMANDER

La Ferme des animaux> de George Orwell

[Animal Farm, 1945]

Un soir, M.Jones, fermier anglais, rentre complètement saoul et oublie de nourrir les animaux. Cette fois c’en est trop pour la basse-cour, qui ruminait déjà depuis quelques temps des velléités de putsch vis à vis du tyran.

 

Lire la critique

COMMANDER

De la décence ordinaire de Bruce Bégout

[Court essai sur une idée fondamentale de la pensée politique de George Orwell]

George Orwell est un auteur au destin singulièrement paradoxal. Tout le monde connait 1984 et La ferme des animaux. On reconnait souvent sa lucidité dans ses charges virulentes contre le totalitarisme. On s’y réfère même à l’occasion, comme lors de la polémique autour du fichier policier Edvige.

 

DOSSIERS :

> L'interview - Orwell à la rencontre du totalitarisme [juin 2007] > L'interview - "1984", l’Histoire [juin 2004]

Mr.C