EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 07/07/2001

"Plasma" de Walter J. WILLIAMS

["Metropolitan", 1995]

ED. J’AI LU / MILLENAIRES, 2001 - REED. J’AI LU / POCHE, MARS 2005

Par oman

Sur une terre couvertes de mégalopoles où les gens sont regroupés par ethnies comme les Barkazis ou le Jaspeeris, la Terre est recouverte par le Bouclier depuis des milliers d’années par les Malakas, le peuple des Elévés. Et ce bouclier est infranchissable, même à l’aide du Plasma, source première de la planète, qui peut soigner les blessures, courber la matière, servir d’arme ou doper les capacités humaines...si l’on sait s’en servir. Comme savent le faire les mages. Le plasma est géré par les gens de l’Office, société gouvernementale et gérante de cette puissante, dont fait partie Ayah, simple fonctionnaire Barkazie, criblée de dettes, qui voit la chance lui sourire lorsqu’elle découvre un gisement illégal qu’elle décide de vendre pour en récupérer des bénéfices...


Sur une terre couvertes de mégalopoles où les gens sont regroupés par ethnies comme les Barkazis ou le Jaspeeris, la Terre est recouverte par le Bouclier depuis des milliers d’années par les Malakas, le peuple des Elévés. Et ce bouclier est infranchissable, même à l’aide du Plasma, source première de la planète, qui peut soigner les blessures, courber la matière, servir d’arme ou doper les capacités humaines...si l’on sait s’en servir. Comme savent le faire les mages. Le plasma est géré par les gens de l’Office, société gouvernementale et gérante de cette puissante, dont fait partie Ayah, simple fonctionnaire Barkazie, criblée de dettes, qui voit la chance lui sourire lorsqu’elle découvre un gisement illégal qu’elle décide de vendre pour en récupérer des bénéfices...

Un monde à part.

La fantasy est un genre où la magie est omniprésente, les monstres parfois manichéens, les mages se battent contre les mauvais sorciers et cela se passe dans un monde généralement technologiquement pauvre. On distingue parfois la fantasy de la science fiction de part ce fossé scientifique et par l’absence de justification de la source de cette magie. Ce roman va pouvoir réconcilier les amateurs de chacun des deux genres puisqu’il s’agit de traiter les aspects des deux genres dans le même univers : le plasma, source d’énergie que l’on peut découvrir à partir du moment où l’on est prospecteur n’est nullement justifié. On en trouve, point. Pour information, le plasma est soit le liquide dans lequel les cellules du sang sont en suspension, soit le fluide composé de molécules d’ions et d’électrons. Williams a su tirer de ces définitions une source d’énergie capable d’intervenir sur le corps ou la matière inerte. Et là je dis : très belle trouvaille.

La société.

L’histoire de ce monde est émaillé de légendes et finalement l’origine de ce bouclier, de ces constructeurs et du plasma est bien controversée. Chacune des cultures rapportent à un de leurs ancêtre une origine religieuse. Les sectes sont légions. Les castes existent. Le peuple astucieux, les Arkazis sont opprimés et gardés dans des ghettos, tandis que les Jaspeeris au pouvoir ont mis au point un système d’oppression que leur machine lourde gouvernementale est quasi incapable de soutenir à tout bout de champ. Le travail illégal, la clandestinité et les opposants y deviennent légion. On a la transposition de la civilisation cyberpunk avec des moyens magiques. Williams, après son excellent Câblé, vient de nous décrire un monde à part. Une multitude de subcutures y est décrite.

La magie.

Comme dans la fantasy, on y rencontre tout un tas de créatures plus ou moins dangereuses, comme des dauphins intelligents, des spectres, des caricatures d’humains aux pouvoirs divers. Le monde est constitué de mégalopoles comme dans l’héroic fantasy où le monde est organisé en cités autonomes.

La trame.

Le cadre de ce roman étant tout à fait étonnant, Williams nous brosse des personnages intéressants à la psychologie intelligemment décrite, dont le personnage principal banal fait partie des petites gens, loin des clichés de certains romans de fantasy aux héros éclatants.


COMMANDER

A la fois fluide et dense, ces livres une fois en main ne se lâchent plus. Le monde créée par WILLIAMS est des plus original, doux mélange de SF, steampunk et fantasy. Il n’y a pas d’héroïsme primaire, pas de cynisme gratuit , les personnages sont tout en subtilité. "Plasma" et sa suite "La guerre du Plasma" sont d’une très grande qualité.

Seule ombre à ce tableau, les problèmes d’éditeur que rencontre WILLIAMS pour sortir le troisième et dernier volet de cette trilogie. Il nous faudra donc attendre encore un peu avant de découvrir ce qui ce cache derrière le Bouclier...