EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 04/03/2007

« Réveillez-moi » de Julien MILLANVOYE

ED. HACHETTE LITTERATURES, MARS 2007

Par Mr.C

C’est un premier roman à la saveur de cendres, un roman horrifique qui fait ressurgir les morts de leurs tombes. Mais l’horreur n’est pas où l’on croit. « Réveillez-moi » démontre que le plus effrayant - au bout du compte - n’est pas le zombie mais la condition humaine.


D’abord ce titre qui adresse au lecteur une supplique. Comme si le personnage [un des personnages du livre ?] ne voulait pas croire ce qui lui arrive. Comment y croire d’ailleurs, ces morts qui ne meurent plus, ces zombies qui traînent leurs corps en lambeaux dans les rues, la démarche lente et le regard éteint.
Ce serait donc un personnage qui nous prierait de le sortir de là, de ces 175 pages poisseuses. Et au lieu de cela, quelle imprudence, c’est nous qui nous glissons à l’intérieur...

Sept jours. d’un dimanche à l’autre, sept jours pour voir la raison basculer. Sept jours pour que plus rien ne compte que la vie, la survie, la déraison des sens, le sens de nos vies. Sept personnages, Paul, Cyrus, Cedric, Laure, Fabrice, Audrey, Alexandre. Deux frères séparés par la vie - réunis par la mort. Deux couples, un ancien, un nouveau. Un jeune psychiatre embrigadé dans les forces armées, qui face à la catastrophe, ne savent réagir que par automatisme : bête, simple, politiquement correct.

Ils sont tous dépossédés, jetés dans les crocs d’une réalité sans issue : le système qui s’arrête, les parents proches devenus des ennemis, des errants avides de chair, des corps carnivores. La mort devenue une ennemie ? Mais ne l’a-t-elle pas toujours été ? Oui, mais maintenant, elle n’attend plus : elle vient vous chercher.

Donc, un dimanche, dans ce pays indistinct, les morts sont revenus. Et si personne n’a voulu y croire, il a bien fallu faire face à l’évidence. Ils sont de plus en plus nombreux et s’attaquent aux vivants. C’est inexplicable, c’est là, il n’y a pas de solution.

Et pourtant il faut vivre. Que faire d’autre ? Et pourtant naît une histoire [d’amour ? vraiment ?] entre deux orphelins. Des résistances. Des plans lamentables.

Julien MILLANVOYE pratique une langue belle et stylée, parfois trop articulée, souvent perturbante, une langue qui dit la peur, les questions - les mêmes qui sont déjà notre lot quotidien mais ici éclairées d’une lumière crûe.

Pas vraiment gore, quoique saignant, voici un roman qui frappe l’esprit mais pas par giclées d’hémoglobine - plutôt par les tourments de ces 7 personnages qui auraient pû être nos amis, et en qui j’ai crû reconnaître des connaissances.
Ils font face à l’absurdité et nous renvoient à la notre. Ne sommes nous pas tous, tôt ou tard, voué aux cimetières ? Et que faire en attendant ?


COMMANDER

C’est un premier livre étonnant, qui vaut trois heures de lecture et un peu de réflexion. « Réveillez-moi » vous prend par les épaules, vous secoue vivement et semble vous dire : « Réveille-toi ».

Secoué, je me suis, aussitôt après, posé une question : Julien MILLANVOYE, que nous direz-vous ensuite ? Car j’ai envie de l’entendre.