EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 16/04/2003

« Rihla » de Juan Michel AGUILERA

AU DIABLE VAUVERT, AVRIL 2003

Par PAT

Après La folie de Dieu, AGUILERA nous embarque pour un voyage globalement similaire, mais cette fois vers le nouveau monde. L’histoire se déroule à la fin du XVème siècle et met en scène un érudit arabe établit à Grenade, bien décidé à découvrir cette fameuse Terre de l’Ouest évoquée par des tablettes sumériens.


Récit initiatique par définition, Rilha marque le retour en francophonie de Juan Miguel AGUILERA, auteur prometteur et représentatif de cette nouvelle science fiction européenne qui se trouve de nouveaux horizons.

Après quelques aventures épiques, une expédition s’organise et passe Gibraltar vers l’inconnu. Comme on peut s’y attendre, le nouveau monde est atteint et les explorateurs vont se confronter aux aztèques, à leurs mythes, et surtout à leurs démons.

Crédible, c’est le premier adjectif qui vient à l’esprit quand on évoque un roman d’AGUILERA. La documentation est sérieuse, l’hypothèse historique tout sauf stupide, le contexte géographique précis, bref, tout est réuni pour 600 pages d’aventures lointaines.

Certes, les personnages ne sont pas particulièrement fouillés, certes, l’intrigue paye sa linéarité, certes certes, mais on ne saurait mentir sur le vrai plaisir ressenti à la lecture de Rilha. Pour tous ceux qu’Indiana Jones fascine, pour tous ceux qui aiment les cités englouties et les civilisations mystérieuses, Rilha est un livre excellent.


COMMANDER

Du pur divertissement, efficace, malin et sans prétention.

Profitons-en pour renouveler nos félicitations au Diable Vauvert, dont les choix littéraires et esthétiques détonnent dans un monde éditorial bien terne.