EN BREF

 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AU LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

Le livre le plus acheté
en mai 2010 :
Janua Vera +
de Jean-Philippe Jaworski
aux Ed. Moutons Électriques

 

A VOIR AUSSI

Publié le 01/06/2008

« Une invasion martienne » de Paul McAULEY

[« The secret of life », 2001]

ROBERT LAFFONT / AILLEURS & DEMAIN, AVRIL 2008

Par Soleil vert

Une invasion martienne est le troisième ouvrage de Paul MCAULEY édité par Gérard KLEIN dans la collection Ailleurs et Demain.
Les deux précédents volumes, Les diables blancs et Glyphes, ayant laissé une très bonne impression, ce dernier opus de l’auteur britannique était attendu avec curiosité. Et les curiosités ne manquent pas en effet : nouvelle maquette, nouvelle couverture, titre remanié, Laffont tenterait-il un coup de poker ?


PANSPERMIE

En 2026, les USA et la Chine se livrent une concurrence effrénée pour découvrir des organismes vivants sous la calotte polaire martienne. L’Union Démocratique Chinoise a d’ailleurs pris une longueur d’avance et a ramené en secret lors d’une première expédition une forme de vie microbienne. A la suite d’une transaction illicite qui tourne mal, un échantillon est abandonné dans le Pacifique.
Son code génétique se combine alors avec les gènes terrestres, et il commence à développer une biomasse qui s’attaque à la vie océanique. Afin de vérifier l’hypothèse de l’origine martienne du Chi [ainsi nomme-t-on cette biomasse symbolisant chez les taoïstes le souffle universel de la vie bref la panspermie], les américains financent une nouvelle expédition.

Ainsi débute le nouveau thriller scientifique de Paul McAULEY qui présente la particularité d’évoluer sur deux théâtres d’opérations, la Terre et Mars. Aux enjeux scientifiques, la découverte d’une origine extra terrestre de la vie, se mêlent des enjeux commerciaux car l’expédition de la NASA est financée en partie par une entreprise privée désireuse de breveter toutes les découvertes effectuées sur Mars ou relatives au Chi.

Cet ouvrage évoque L’énigme de l’Univers, mais contrairement à la plupart des ouvrages de Greg EGAN, McAULEY ne resserre pas l’intrigue autour de spéculations scientifiques. Le duel théorique entre les deux astronautes et généticiens américains Mariella Anders et Penn Brown, l’agent de Cytex, qui occupe une moitié du roman, est prétexte à une réflexion sur la place de la science dans la société, sur les rapports tumultueux qu’entretiennent les scientifiques et les politiques.

O.G.M

Le récit de l’expédition martienne ne le cède en rien, sur le plan de la qualité de l’information scientifique, à la trilogie de K.S ROBINSON.
Mais les véritables martiens, qu’affectionne McAULEY, résident, comme dans son roman Les diables blancs, sur Terre. Il s’agit d’êtres humains génétiquement modifiés qui aident Mariella dans sa fuite éperdue dans le Nouveau Mexique. L’auteur britannique déplace alors subtilement le débat du thème initial, l’origine de la vie, sur un terrain chaud bouillant.

En effet le Chi, cet organisme géant qui envahit les océans, est il autre chose qu’un O.G.M ? Sur ce sujet, au risque de choquer, MCAULEY se montre plus nuancé que dans Les diables blancs. Le Chi constitue certes une menace, mais il représente aussi une opportunité pour la connaissance, l’important selon lui étant de libérer l’information scientifique .
« La science ne peut pas fonctionner dans le secret »


COMMANDER

D’inspiration plus traditionnelle que Les diables blancs ou Glyphes ce roman est maitrisé de bout en bout.
Les développements scientifiques ne rebutent pas le lecteur, les personnages sont réellement intéressants, les réflexions sociales bienvenues.
Ce McAULEY lorgnerait-il du côté de John BRUNNER ?

Bref, une excellente lecture.