EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS


Le Père de la Science-Fiction française

Jules VERNE... un nom qui sonne comme une légende, un nom que nous avons pour beaucoup découvert dès notre enfance, et qui évoque des aventures extraordinaires dans des mondes inconnus. Tout ce qu’a écrit Jules VERNE n’est pas, à proprement parler, de la S.-F., mais la vingtaine de romans qui appartient au genre sont parmi les plus beaux.


Jules VERNE est né dans un milieu aisé, fils aîné d’une grande famille d’avocats, ce qui le mènera tout naturellement vers des études de Droit, à Paris.

Là bas, il fréquente les salons, rencontre Alexandre DUMAS, écrit déjà plusieurs pièces de théâtre qui sont jouées.En 1857 il se marie et achète une charge d’agent de change.

En 1862, une rencontre va changer sa vie : Pierre-Jules HETZEL [qui fut éditeur de Victor HUGO] devient son éditeur et son ami. Ses romans rencontrent très vite un énorme succès populaire : en 1867, VERNE abandonne sa charge d’agent de change pour se consacrer entièrement à son oeuvre. A partir de 1872 il s’installe à Amiens.

Il meurt suite à une crise de diabète. Jusqu’en 1914 plusieurs manuscrits qu’il avait laissé seront publiés par son fils Michel.

VERNE a délimité les contours de la science-fiction : une base scientifique solide, et vérifiée [il travaillait avec des scientifiques réputés], mais aussi un univers où tout peut arriver, même s’il faut pour cela, de temps en temps, mettre de côté les lois de la physique...

On le dit volontiers "optimiste", par opposition à son contemporain d’outre-Manche H.G.WELLS, plus méfiant face au progrès. Mais c’est oublier le personnage de terroriste libertaire du capitaine Nemo, et le ton sombre de certaines oeuvres, comme "Les Cinq-cent millions de la Bégum".

Ses romans restent aujourd’hui encore, un siècle après, parmi les plus lus de la littérature francophone.



- "Voyage au centre de la Terre" [1864] 

Le Pr. Lidenbrock de hambourg découvre un cryptogramme dans un livre ancien. Ce document révèle l’entrée d’un passage vers le centre de la Terre, à partir un volcan islandais éteint. Le professeur monte alors une expédition avec son neveu Axel et un guide islandais, Hans.

C’est le début d’un voyage des plus étonnants car au coeur de la planète, les expolorateurs vont découvrir un monde inconnu...


- "De la Terre à la Lune" [1865]

Trois hommes s’envolent vers la Lune à bord d’un gigantesque obus propulsé par un non moins gigantesque canon, la Columbiad. Les Américains Barbicane et Nicholl et le Français Ardan réussiront-ils à vaincre l’attraction terrestre ?

Peu d’action, mais un luxe de détails techniques, sur la balistique et sur la Lune elle-même.

Le cinéaste français Georges Méliès a fait de ce roman l’adaptation cinématographique la plus célèbre, Le voyage dans la Lune, en 1902.


- "Vingt-milles lieues sous les mers" [1870]

Un monstre marin a été la cause de plusieurs naufrages terribles aux quatre coins du globe. Une expédition scientifique s’embarque à sa poursuite. A bord, le Pr. ARONNAX, du Muséum de Paris, et son domestique, Conseil.

Le monstre marin est en fait une navire insubmersible, commandé par un misanthrope qui déteste la planète entière : le capitaine NEMO.


- "Le Secret de Wilhelm Storitz" [1910, posthume]

A Budapest, au XVIIIe siècle, Wilhelm STORITZ hérite des découvertes secrètes de son père, un scientifique marginal. Le jour où la famille Roderich lui refuse la main de la belle Myra, il décide de se venger en utilisant l’une des découvertes de son père : l’invisibilité.

Intéressante variation sur le thème, à comparer avec "L’Homme Invisible" de H.G.WELLS.

Une oeuvre à part chez le grand Jules, dont on ne sait jusqu’à quel point il n’a pas été en partie achevé ou modifié par sa famille avant parution.


- "Paris au XXe siècle" [1998, posthume]

Roman d’anticipation où un intellectuel, Michel DUFRENOY, tente de faire son chemin dans une société où la technique et l’argent sont les valeurs dominantes. Vision sombre et pessimiste de l’avenir à partir de la projections des pires tendances de la société française du XIXe siécle.

Ce roman, écrit dans la jeunesse de l’auteur, avait été refusé par HETZEL. On croyait le manuscrit perdu, jusqu’à ce qu’il soit retrouvé, longtemps après la mort de VERNE, par son arrière-petit-fils au fond d’un coffre-fort. 


Mr.C