EN BREF

 
SYNDICATION


Suivez le Cafard cosmique sur Twitter

Devenez Fan du Cafard cosmique et suivez toute l’actualité du site sur Facebook

Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


 
 
VOS LIVRES DANS LA BOITE AUX LETTRES !




En commandant vos livres sur Amazon.fr vous faites des économies [-5%] et vous participez au financement du site car le Cafard cosmique reçoit une petite commission sur les ventes.

 

D'AUTRES AUTEURS

A VOIR AUSSI


L’ANGLAIS DU CANADA

Auteur discret, longtemps inconnu en France, faute de traduction, WEINER, qui vit au Canada depuis 1974, commence enfin à se faire une réputation dans le milieu de la SF francophone.

Déjà remarqué à ses débuts par Harlan ELLISON, il figure en bonne place dans sa seconde anthologie-manifeste de la New wave, "Again dangerous visions" [1972, non traduit en français].

Admirateur de Walter TEVIS, il est comme lui un romancier sombre et mélancolique.

Mais le meilleur de WEINER est sans nul doute dans ses nouvelles, où son art du pastiche, son originalité et sa diversité lui font atteindre des sommets, tant dans la mélancolie que dans l’humour.

Il est une de ces plumes attachantes qui laissent d’excellents souvenirs de lecture.



Lire la critique

COMMANDER

Boulevard des disparus de Andrew Weiner

[Among The Missing, 2002]

Walter Hertz, un employé du Bureau des Archives, a disparu. Un détective privé, Joe Kay est chargé de le retrouver par un client étrangement net baptisé Lazare. Mais son enquête l’amène peu à peu à s’interroger sur la réalité de cette disparition... et sur la réalité tout court.

 

Lire la critique

COMMANDER

Envahisseurs ! de Andrew Weiner

[Invaders et autres récits]

Impossible de ne pas penser à Martians, Go home ! de Fredric Brown quand on lit la première nouvelle de Envahisseurs ! : des petits hommes verdâtres apparaissent par le plafond de la salle de bain du narrateur.

Seul à les voir, il devient dingue.

 

Lire la critique

COMMANDER

En approchant de la fin de Andrew Weiner

[Getting near the end]

Martha Nova a un secret. Elle peut voir l’avenir. Elle sait que ce monde tire à sa fin. Elle en prédit même sa chute. Et ses chansons parlent pour elle. Son succès est d’ailleurs planétaire, énorme, délirant.

Planquée dans un hôtel de New York avant la réception qui annoncera la sortie de son nouvel album, la chanteuse attend la mort, car elle sait bien qu’elle viendra. Pour tout le monde, peut-être ?

 

Mr.C