Publié le 13/09/2000

"Zone de feu émeraude" de Lucius SHEPARD

["Fire zone emerald", février 1986]

ED. DENOËL / PdF, 1988


Cet assortiment de nouvelles, que l’on peut mettre en relation avec deux autres recueils de l’auteur - « Le chasseur de Jaguar » et « La fin de la vie [pour ce que nous en savons] » -, offre un aperçu des thèmes de prédilection de SHEPARD. Oscillant sans cesse entre le Fantastique pur et la Science-fiction teintée de Fantastique, les textes de celui-ci mettent en scène des personnages « sur le fil », en marge et en crise, souvent confrontés à l’étrangeté du monde et aux forces primitives de la nature et/ou de la passion.


- « Zone de feu émeraude » Dans la jungle Guatémaltèque, un soldat perdu américain perdu est confronté à des déserteurs qui disent agir au nom de la Reine de la Forêt. Raison contre superstition, technologie contre force primitive magique ; le combat sera âpre et hallucinant.

- « Dernière valse à Nadoka » ["Dancing it all away at Nadoka", décembre 1986] Un musicien de Rock échoue dans une petite ville de l’Oklahoma. Il y rencontre l’Amour mais celui-ci sera-t-il plus fort que son lourd passé et les sortilèges déchaînés par la musique de vieux juke-boxes.

- « L’Aragne solaire » ["The sun spider", avril 1987] Un scientifique un peu marginal étudie le soleil et y découvre une forme de vie singulière. Cette découverte semble curieusement apporter une solution à ses problèmes de couple.

- « L’Arcevoalo » ["The Arcevoalo", octobre 1986] Un conquistador est ressucité par la forêt devenue mutante après un conflit nucléaire généralisé afin de combattre son ennemi séculaire : l’homme. Jouet de forces [sur]naturelles qui le dépassent, il devient également l’instrument de la vengeance de deux grandes familles [les Tuscanduva et les Valverde].

- « Exercice spirituel » ["The exercice of faith", juin 1987] Un prêtre trouve une solution pour le moins hétérodoxe pour ramener la paix dans l’âme de ses fidèles. Mais, l’âme humaine est peuplée de démons qui échappent à tout contrôle.

- « Aymara » ["Aymara", juillet 1986] Amour impossible et voyage dans le Temps. Ces deux thèmes sont le prétexte d’une plongée aux tréfonds des relations entre Etats-Unis et Amérique latine.

- « Delta Sly Honey » ["Delta Sly Honey", 1987] Une histoire de revenants sur fond de guerre du Vietnam. Superstition en temps de guerre, pourrait-on surnommer cette nouvelle.


COMMANDER

Les morceaux de choix de ce recueil se situent, en particulier, dans la veine sud-américaine et fantastico-science-fictive [« Zone de feu émeraude », « L’Arcevoalo » et « Aymara »].

Les mauvais genres auxquels nous sommes habitués sont en conséquence des prétextes permettant à SHEPARD de traiter à sa manière des thèmes finalement universels. Ceci explique que les puristes de la Science Fiction peuvent ne pas adhérer à la démarche. Néanmoins, c’est une expérience qu’il convient de tenter, au moins, pour se faire un avis personnel.