Index du Forum
Science-Fiction Forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vÈrifier ses messages privÈsSe connecter pour vÈrifier ses messages privÈs   ConnexionConnexion 

Star Wars épisode VII

 
Poster un nouveau sujet   RÈpondre au sujet     Index du Forum -> Grand et Petit Ecran
Voir le sujet prÈcÈdent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
K2R2
Grand Ancien


Inscrit le: 12 DÈc 2005
Messages: 2487
Localisation: Deep South

MessagePostÈ le: Jeu DÈc 17, 2015 8:25 am    Sujet du message: Star Wars épisode VII RÈpondre en citant

Bon, j'ai vu le dernier Star wars et j'ai trouvé le film plutôt pas mal, bien plus réussi que les épisodes de la prélogie, c'est loin d'être parfait pour autant mais J.J. Abrams et Disney ont fait un assez bon boulot. Le point fort du film c'est à mon sens la réalisation et le sens du détail dont a fait preuve la production, c'est bien filmé, bien dirigé, le casting est pas mal et les effets spéciaux ont de la gueule (mis à part quelques effets un poil ratés sur certaines scènes). Globalement le film est plutôt bien écrit (assez bons dialogues, pas mal d'humour et de répliques qui font mouche) et la narration est dynamique, en revanche le scénario est indigent, on dirait un mix entre l'épisode IV et l'épisode VI. Franchement, je serais Lucas je porterais réclamation pour plagiat. Quel manque d'imagination et de prise de risque c'est assez effrayant. Il manque un je ne sais quoi de naïf et d'enfantin que l'on trouvait chez Lucas, les créatures bizarres, les vaisseaux sortis de nulle-part... bref, côté inventivité c'est un peu en berne. Sans compter que certaines scènes sont un peu too much, voire tellement rocambolesque qu'on reste franchement sceptique. En revanche le film gagne en maturité sur le plan visuel, c'est plus dynamique, les scènes de combat ont plus d'impact et quand un tir fait mouche ça saigne, on est loin des piou piou à tort et à travers qui ne touchaient que rarement, ici les stormtroopers savent viser. En gros, l'esprit pulp qui animait Lucas est ici fortement gommé.

Sinon le film est très control freak de la part de Disney, c'est un épisode qui essaie de satisfaire les fans tout en se voulant plaisant pour les nouveaux spectateurs (est-ce qu'il y en a beaucoup encore ?), par conséquent c'est fan service à gogo, rien n'est laissé au hasard.... sauf l'univers étendu. Ben ouais, aussi surprenant que cela puisse paraître, Disney a fait l'impasse sur près de trente ans de développements scénaristiques à travers des centaines de romans, BD, jeux et autres produits dérivés qui avaient permis à la mythologie star wars de se s'étendre. Honnêtement, c'est un peu perturbant pour ceux qui se sont longtemps plongé dans cet UE, pour les autres c'est pas bien grave.

Bref, bon divertissement, mais un poil trop sage, et une mise en bouche pleine de promesses pour la suite.
_________________
Powered by Fender, Fulltone, Hughes & Kettner.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privÈ Visiter le site web du posteur
Vegapunk



Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 404

MessagePostÈ le: Ven DÈc 18, 2015 3:57 pm    Sujet du message: RÈpondre en citant

La trilogie fondatrice, découverte dans l'enfance, m'a émerveillé et je savais que je ne revivrais plus ça avec la prélogie, ni avec cette nouvelle trilogie qui s'annonce comme un seul film coupé en trois (ouille).

J.J. Abrams et son équipe ont opté pour l'hyper authentique: décors, costumes, vaisseaux et technologies sont revenus dans le giron de l'épisode IV, et ça m'est très difficile de décider si c'était le meilleur choix. Évidemment, on comprend le calcul derrière tout ça vis-à-vis des fans intégristes qui ne tolèrent aucun changement, et tout effet "Episode 1" devait être évité à tout prix, mais j'ai eu du mal à m'y faire (d'autant que je ne hais pas La menace fantôme qui aura su me marquer à sa façon). Il faut reconnaître que le film ne se repose pas sur la CG et s’échine à proposer du tangible de façon louable, et presque humble. Certaines scènes en tirent un punch inespéré comme dans les affrontements dans la tourelle du faucon, et lors de l'assaut des stormtroopers sur Jakku où on se croirait sur le plateau de tournage sans post-production (sensation perturbante), mais je ne suis pas à l'aise avec cette révérence au passé garante d'authenticité.

Il était évident que l'Univers Etendu devait être balayé pour l'arrivée de ces films, bien que ça me fasse mal, tant les romans ont montré qu'on pouvait honorer les possibilités incroyables de cet univers autrement (cf. Tymothy Zahn). L'épisode 7 repart sur des bases simples, et pourtant on ne s'y retrouve pas. Les scénaristes ont choisi de ne pas faire un film auto-suffisant comme l'était l'épisode 4 (et le 1er de la prélogie d'ailleurs), et c'est une belle erreur. On ne comprend pas le personnage de Kylo Ren et le gap temporel n'est en rien rien réglé durant le film: normal vu que Luke nous expliquera tout dans l'opus suivant. La nouvelle mouture de l'Empire ne passe non plus: un Empire féroce mais quelque peu aux abois aurait mieux fonctionné qu'une grosse machine fasciste (et son Grand Méchant holographique), même si côté fantassins on est bien servi. Vous me direz que star wars ne s'est pas embarrassé d'explications a priori. On démarrait avec un Empire et des Rebelles, des Jedi et de la Force obscure. L'aspect politique est développé surtout dans la prélogie, de façon plutôt réussie d'ailleurs, mais il faut visiblement faire table rase des apports de cette prélogie honnie, et l'on repart donc sur un conflit d'essence pure. Finn est un conscrit ne voulant pas se battre, par contre on peut tuer le reste des stormtroopers sans état d'âme: voilà une bonne idée inaboutie. Finn aurait pu se fendre d'une réplique à ce sujet au moment où il souhaite partir vers la Bordure Extérieure: "à quoi bon combattre le Nouvel Ordre si c'est pour tuer des gens comme moi ?" (par exemple).

Le retour de Solo est un belle réussite par contre. Si Leïa m'est apparu comme une grand-mère botoxée, c'est bien Han Solo 30 ans plus vieux mais fidèle à lui-même qu'on a sous les mirettes, énergique sans cabotiner. Le voir réinvestir son faucon a quelque chose de magique et je dis bravo, d'autant que la synergie avec les nouveaux persos comme Rey et Finn fonctionne sans anicroche. Rey est une héroïne assez valable qui perd heureusement son côté jeune fille indépendante énervée assez vite, un cliché de pseudo femme forte qui peut vite être insupportable (et misogyne). Poe Dameron se présente comme un héros prometteur avant d'être écarté, un traitement un peu bancal pour un acteur qui transpire la sympathie. Les moments de liesse font plaisir, qui tranchent avec les passages dialogués fleurant l'hystérie et les fuites en avant survoltées.

Côté casting, alors que la trilogie originelle comprenait seulement des blancs (et un Billy Dee Williams charismatique à mort), l'épisode 7 corrige le tir d'éloquente manière...en reléguant malheureusement les non-humains en persos secondaires ou tapisserie. Peur d'un costume ou d'une apparence ratée, d'un manque d'identification du public ? Ca reste un peu dommage, surtout quand on pense à ce qu'a réussi un univers vidéo-ludique comme Mass Effect en terme de space opera.

Le film a pour moi des problèmes de rythme dans certains enchainements répétés et brutaux, mais c'est dans la norme des blockbuster d'être hétérogènes. Ca tronque et ça coupe quand on devrait digérer une péripétie, et ça s'éternise quand il faut caser un passage larmoyant. La bande originale tout en recyclage ne vient pas magnifier la mise en scène: c'est un pan essentiel de la magie star wars qui n'arrive pas à exister dans ce 7ème film, (cf. l'Empire contre-attaque et son OST touchée par la grâce) ou bien je n'y ai pas prêté attention ? On peut aussi pointer le "MacGuffin" insistant du "retrouver le droïde, retrouver le carte du droïde" qui ne fait que retarder les retrouvailles avec Luke jusqu'au film suivant ! Un choix de narration décevant.

J'ai été surpris par les effectifs réduits lors de la bataille finale finale ou pour le sabotage de l'arme ultime (encore une bon sang). Une escadre de X-wings et trois personnages pour infiltrer et saboter une base quasiment non protégée. L'occasion manquée de nous montrer une Résistance plus conséquente et organisée, parce que les scénaristes ont choisi de nous faire un mix avec la capture du Faucon par l'étoile noire dans l'épisode 4, la destruction de celle-ci grâce à son point faible, et le sabotage sur Endor de l'épisode 6. Rien de choquant si ce n'est un manque d'envergure à certains moments, cela malgré de belles explosions: les ressorts comiques sont là pour faire passer la pilule, et c'est de bonne guerre.


Les duels au sabre et la Force en général ont droit a un traitement différent. Un soldat est amené à utiliser un sabre, apanage des Jedi, alors que Rey découvre ses pouvoirs sur le tas et doit affronter un chevalier aguerri. Exit le côté spirituel et training pour le moment. C'est "novateur" mais le duel dans le neige n'est vraiment pas mis en valeur: Rey doit être surdouée et Kilo Ren particulièrement faible, le tout n'est pas bien clair ou marquant pour le spectateur, laissé sur une fin anti-climatique: "à suivre". Je trouve Ren de toute façon très casse-gueule pour le moment. On ne peut rien ressentir pour lui à ce moment du récit en bien ou en mal, ce qui est un peu gênant.

JJ. Abrams et sa team ont-ils cherché à démontrer qu'ils faisaient du star wars plus authentique que George Lucas lui-même, mettant à genoux tous les haters qui s'attendaient à du compromis fade ou à pleurer sur l'ADN perdu de la saga ? Le Réveil de la force est un film cohérent qui ne renouvelle certes pas du tout le conflit Rebelles/Empire mais opère un lien parfois surprenant avec des films bien éloignés. Ses choix sont clairs et dans l'air du temps, où l'adoubement par les geek fondamentalistes sur internet est un graal. J'espère qu'il l'a obtenu. Personnellement la trop grande dépendance du film à ses suites directes et le retour d'éléments malvenus côté Nouvel Ordre ont réfréné mon plaisir.

PS: Je repense à toute la séquence où Han Solo est aux prises avec les contrebandiers et les monstres tentaculaires. Une authentique volonté de montrer un pan de l'univers généralement juste évoqué, et il a fallu que ce soit LA séquence où les effets spéciaux sont perturbants et cassent le fun, mais j'apprécie l'effort qui nous donne à entrevoir autre chose, limite une quête à la Mass Effect.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privÈ
tj



Inscrit le: 18 Juin 2007
Messages: 176

MessagePostÈ le: Jeu DÈc 31, 2015 11:23 am    Sujet du message: RÈpondre en citant

mmmh perso j'y ai vu le pire de la série jusqu'ici ... Peut être parce qu'avec des petits à la maison les épisodes précédents repassent assez souvent , mais là j'avais l'impression de voir un film où chaque scène était calibrée par les ordinateurs du département marketing de Disney . Plus vraiment un film , mais une sorte de produit dérivé de luxe . L'épisode 1 et les suivants était certes loupé , mais on moins on pouvait reconnaitre un film là dedans !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privÈ
colinlaney



Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 465

MessagePostÈ le: Jeu Jan 28, 2016 1:34 pm    Sujet du message: RÈpondre en citant

Salut,

Donc on a été voir Star Wars en binôme mon fiston et moi et on s'est bien amusé. Rien que la réduc pour les mômes de moins de 14 qui ne payent que 4 euros la place c’était déjà cool. Mais après le film on a eu une discussion de fan pour comparer avec les épisodes d'avant et la c'était épique. Luc a trouvé que le scenario était "super bien". Moi j'étais moins catégorique: Je pense JJ Abrams s'en est simplement bien sortit malgré la défection de son scénariste, Michael Arndt, qui s'est fait la malle avant d'en avoir terminé l'écriture. Michael Arndt etait le scénariste du film "Little miss sunshine" ( et à vue de nez, je dirais que c'est un spécialiste des familles dysfonctionnelle). Il a dut clasher avec les pontes de Disney Pictures. Moi, je donnerais cher pour mettre la main sur le synopsis sur lequel ils avaient travaillé. Du coup, Il y a au mieux de bonnes idées dans ce film et c'est deja pas si mal. Je pense notamment au personnage de Rey, une fille Jedi, et Fyn, le stormtrooper déserteur. Et puis JJ Abrams, c'est quand même un as de la prise de vue et la il peut enfin faire joujou avec le matos du skywalker ranch. Les scènes avec les vaisseaux sont carrément hallucinantes ! Que ce soit au raz des dunes de sable, au fond de l'espace, ou dans le ciel d'une planète forestière, on a l'impression d’être assis dans le cockpit du faucon millenium. Les combats au sabre laser, eux, sont bien pêchus et les bestioles extra terrestre sont marrantes et même parfois très convaincantes (notamment la tenancière de l'auberge, une version femelle de Yoda). Enfin si avec toute cette quincaillerie vous n’êtes pas encore convaincu, la musique se charge de vous rappeler que dans "space opéra" il y a le mot "opéra". Donc vous oubliez les valses de Strauss qui vous ont mollement bercées depuis 2001 odyssée de l'espace, vous faite l'impasse sur Chris Marker et son minimalisme et vous essayez juste d'encaisser les décibels de la GROSSE section de cuivre de Walter jon williams en mode THX.

Bien sur on peut regretter que tout ce cirque ne contiennent pas plus de réflexion mais il faut reconnaître que star wars, c'est presque une institution dans la culture Geek. Sa force c'est d’être une série (avec des grands moments et des longueurs) et qu'elle a commencé il y a presque 40 ans. Son intérêt, c'est d'établir un lien entre les générations à l’intérieur du récit (c'est même un des thèmes principaux) et à l’extérieur (entre deux générations de spectateurs). Ses éléments narratifs ce sont la violence (conjugale ou familiale), l'affrontement puis la rédemption et le pardon. Son socle c'est la mythologie moderne au sens ou l'entend Joseph Campbell. Bref le nouveau star wars, épisode 7 pour moi c'est une madeleine de Proust mais customisée avec du chocolat, de la chantilly et des fraises tagada par dessus. C’était pas très digeste mais si somptueusement présenté qu'il m'a été difficile de résister. Désolé.

Pour aller plus loin avec Star Wars, rien ne vous empêche de lire "Star wars au risque de la psychanalyse - revue savoirs et clinique - édition Erès" mais je pense que ça doit être "costaud" à décrypter. J'ai écouté la fiche de lecture deux fois avant de tout piger. Le dossier star wars dans le dernier numéro de Rolling Stones est bien plus facile d'accès. Mention spéciale à l’émission de France inter spéciale Star wars avec le philosophe Raphael Enthoven et Roland Lehoucq himself (téléchargeable gratuitement et légalement sur le site de l’émission ici).

@Vegapunk:
J'ai vu une scène qui dure une fraction de seconde et qui donne une piste pour cerner le personnage de Kylo Ren: on le voit poser son casque dans un espèce de gros cendrier. C'est sans doute pour faire le lien avec Dark vador et sa respiration asthmatique. Du coup je me réjouis d'avoir arrêté la clope :). Par contre, je me désole VRAIMENT que le scénariste de SW7 ait craqué et se soit barré avant d'avoir terminé son travail. Pour le prochain épisode peut être...

Pour finir, voici un diorama réalisé par Luc:

C'est un Jedi qui transperce un officier de l'empire avec son sabre laser. Ça vous fait peut être sourire mais pas moi. C'est pas bien de se moquer des sous officier SS. Dois je vous rappeler que c'est Von Brown, officier de la luftwaffe (qui avait mis au point les V2 Allemand) qui a permis aux américains de gagner la course à l'espace ? A l'époque du programme Apollo, ça parlait allemand dans les bureau de la NASA!

A+
Colin Laney
_________________
En cours: Replay - Ken Grimwood.
Précédent : L'argent de l'etat - René Dosière
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privÈ
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   RÈpondre au sujet     Index du Forum -> Grand et Petit Ecran Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas rÈpondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas Èditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com